Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marathon international de Marrakech

Les aspirations de la vingtième édition


Marathon international de Marrakech

A une dizaine de jours de l’organisation de la 20ème édition du Marathon International de Marrakech prévue le 25 janvier, un seul mot d’ordre, aussi bien, chez les organisateurs de cet événement comme chez les autorités de la ville : Se mobiliser, mobiliser tous les moyens humains et logistiques et surtout, œuvrer de concert, en vue de garantir à ce rendez- vous sportif annuel, toutes les conditions de succès.
Selon les organisateurs, cette manifestation se veut également un événement de taille, à même de contribuer au rayonnement de la ville de Marrakech, à sa dynamisation économique et surtout, à sa promotion sur le plan touristique et ce, compte tenu du nombre d’athlètes de renommée qui ont pris l’habitude de participer à cette compétition, mais également du nombre de visiteurs que cette compétition draine en mois de janvier de chaque année.
Et de poursuivre que cet événement de grande envergure, qui a acquis ses titres de noblesse d’année en année, sera rehaussé, cette année, par la participation massive de grands athlètes, dont le nombre s’élève à plus de 6.000 entre hommes et dames, issus aussi bien du Maroc que de l’étranger.
La particularité de cette nouvelle édition initiée par l’Association « le Grand Atlas », sous l’égide de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme, étant également la participation de grandes pointures d’athlétisme, 50 au total, dont 30 au marathon et 20 au semi- marathon.
Outre ces 2.000 sportifs issus de 25 pays, dont le Kenya, l’Ethiopie, Bahreïn, la Russie, la France, la Namibie, l’Algérie, l’Angleterre, la Tanzanie et les Pays-Bas, une palette de champions nationaux comme Rachid Rhanmouni (2h09min), Hakim Redouane (2h12 min) et Adil Anani, vainqueur du marathon de Casablanca et 3ème lors de la précédente édition du marathon international de Marrakech, prendront part à cette course avec un seul objectif, tenter de remporter le premier prix et défendre les couleurs nationales.
Des primes conséquentes sont promises, à celui ou celle qui battra le record du marathon international de Marrakech, détenu depuis 1999,  chez les messieurs par le Marocain Abdelkader Mouaziz, avec un chrono de 2h 07mn et 15 sec.
Le meilleur record chez les dames est détenu, depuis 1994, par la Roumaine Ariana Barbo, avec un temps de 2h 29 mn et 21 sec.
Des primes d’encouragement sont réservées également aux athlètes qui courront sous la barre de 2h 10min.
Côté organisation, cette nouvelle édition aspire à être celle du meilleur encadrement, vu qu’il sera procédé à un choix minutieux des participants, estiment les organisateurs, notant que le côté médiatique n’a pas été non plus négligé, puisque le marathon de cette année sera marqué par une mobilisation de taille d’une palette de journalistes représentant différents supports médiatiques et chaînes de télévision aussi bien du Maroc que de l’étranger.
   D’autre part, ils tiennent à rappeler que le Marathon de Marrakech a le grand mérite et le privilège d’être lié par des relations de partenariat avec d’autres compétitions similaires de renommée internationale, en l’occurrence les marathons de Paris, d’Eindhoven, de Berlin et de Palerme, faisant savoir que les discussions sont en cours pour l’établissement, dans l’avenir, d’un partenariat entre ce marathon et celui international de Casablanca.
En marge de cette manifestation sportive, un village du marathon sera initié à partir du 22 janvier, outre l’organisation le 24 janvier d’un marathon pour les enfants, dont l’âge est compris entre 10 et 13 ans.
La première édition de ce marathon, qui a réussi à se faire une place de choix parmi les grands rendez- vous d’athlétisme, avait été organisée en 1987.
La 19ème édition du Marathon International de Marrakech a été remportée, chez les hommes, par l’Ethiopien Siom Dibili Lima avec un chrono de 2h 10 mn et 48 sec, alors que chez les dames, la première place est revenue à l’Ethiopienne Yesha Isayes qui a parcouru cette épreuve en un temps de 2h 35mn et 40 sec.


Mohamed RAMI
Mardi 20 Janvier 2009

Lu 320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS