Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Soutien de la Thaïlande à la candidature du Maroc au statut SDP auprès de l’ASEAN

Habib El Malki s’entretient à Bangkok avec Prayut Chan-o-cha, Dr. Wissanu Kreangarm et Bounpone Boutanavong




Habib El Malki reçu par Prayut Chan-o-cha.
Habib El Malki reçu par Prayut Chan-o-cha.
Le Premier ministre de la Thaïlande, Prayut Chan-o-cha, a annoncé, mercredi à Bangkok, le soutien de son pays à la candidature du Maroc pour le statut de Partenaire de dialogue sectoriel (SDP) auprès de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN, 10 pays).
Lors d’un entretien avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki en marge des travaux de la 40ème assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (AIPA), il a affirmé le soutien inconditionnel de son pays à la candidature du Maroc à ce statut privilégié auprès de l’ASEAN, dont la présidence est assurée cette année par la Thaïlande.
Il a également invité le Maroc à étoffer ses actions de coopération et d’échanges avec les pays membres de ce groupement régional, dans l’objectif de bien faire apprécier sa candidature auprès de l’ensemble des pays membres de l’ASEAN et emporter ainsi leur adhésion.
Prayut Chan-o-cha a tenu à saluer, à cette occasion, l’excellence des relations entre la Thaïlande et le Maroc et l’intérêt du Royaume pour cette région d’Asie, affirmant que les deux pays partagent de nombreuses similitudes, tant au niveau politique qu’économique, ce qui est propice à une coopération effective et mutuellement bénéfique.
Il a, par ailleurs, plaidé pour une dynamisation de la coopération bilatérale entre son pays et le Maroc dans la perspective d’exploiter pleinement le potentiel de leurs positions stratégiques en Asie et en Afrique.
"Nos deux pays se distinguent par des positions stratégiques sur deux continents. Avec une coopération effective et multiforme, le Maroc sera la porte d’entrée de l’Afrique pour la Thaïlande qui offrira, en retour, un accès sur le continent asiatique", a-t-il assuré.
Les deux pays vont célébrer prochainement le 35ème anniversaire de leurs relations diplomatiques, a-t-il ajouté, saluant, à cet égard, l’excellence des relations politiques et la densité des échanges cordiaux entre les familles Royales des deux pays. Et de relever, toutefois, que les échanges commerciaux demeurent limités alors que le potentiel de coopération est énorme. Il a tenu à rappeler qu’une dizaine d’accords de coopération ont été conclus entre les deux pays et que cinq autres sont en cours de finalisation, formulant le souhait qu’ils puissent aboutir dans les meilleurs délais afin de porter la coopération bilatérale au niveau souhaité.
Dans ce sens, Prayut Chan-o-cha a appelé à dynamiser davantage le Conseil d’affaires maroco-thailandais, considérant que c’est un mécanisme des plus indiqués pour impliquer les secteurs privés des deux pays et développer ainsi les échanges commerciaux.
"Le Maroc est un grand exportateur des phosphates et la Thaïlande est un pays où l’agriculture constitue l’un des principaux piliers de son économie. Le potentiel des échanges commerciaux est énorme», a-t-il relevé en appelant à explorer les opportunités de coopération dans le secteur du tourisme, moteur de croissance dans les deux pays, et prospecter le potentiel des échanges maritimes.
Sur le volet de la formation, le Premier ministre a rappelé le mémorandum d’entente signé le 2 juillet 2018 dans le cadre de la commission de coopération dans le domaine de l’éducation.
Il a remercié le Maroc pour les bourses d’études accordées aux étudiants thaïlandais, appelant à étendre cette offre de bourse aux filières scientifiques et techniques.
Prayut Chan-o-cha a aussi salué l’accord entre les deux pays en matière de formation dans le domaine religieux à travers l'Institut Mohammed VI de formation des imams.
Pour atteindre les objectifs de la coopération souhaitée, la contribution de la diplomatie parlementaire est d’une précieuse utilité, a-t-il relevé, appelant les institutions législatives des deux pays à étoffer les initiatives et les échanges.
Pour sa part, Habib El Malki qui était accompagné par l’ambassadeur du Maroc à Bangkok, Abdelilah El Housni, a salué l’excellence des relations entre les deux pays et félicité la Thaïlande pour deux évènements majeurs : le couronnement du Roi de la Thaïlande RamaX et le succès de l’opération électorale qui a abouti à la formation d’un nouveau gouvernement.
Il a souligné les grandes similitudes politiques et économiques des deux Royaumes qui favorisent l’émergence d’une coopération mutuellement avantageuse avec un remarquable potentiel dans divers secteurs.
La convergence des points de vue concernant plusieurs défis majeurs plaide en faveur de la pertinence d’une mise à contribution de la diplomatie parlementaire, a-t-il noté en citant, à titre d’exemple, les sujets relatifs aux nouvelles énergies, le changement climatique, la migration et la promotion de la paix et de la sécurité régionale.
L’économie dans les deux pays se caractérise par le même dynamisme et la même tendance à la diversification, ce qui est propice à une coopération multiforme, a-t-il déclaré, appelant à orienter la prospection des opportunités vers les secteurs de l’agriculture, du tourisme et de la logistique et à réfléchir sur les moyens d’étoffer les échanges maritimes et le lancement d’une liaison aérienne entre les deux pays impliquant leurs compagnies nationales respectives.
Auparavant, Habib El Malki s’est également entretenu avec le vice-Premier ministre thaïlandais, Dr. Wissanu Kreangarm.
Lors de cette entrevue, les deux parties ont évoqué divers aspects de la coopération bilatérale et les moyens d’activer la diplomatie parlementaire.
Dans la même journée, le président de la Chambre des représentants a tenu une réunion de travail avec le vice-président de l’Assemblée nationale du Laos, Bounpone Boutanavong. Les deux parties ont discuté de plusieurs volets de la coopération entre les deux pays et le soutien au Maroc pour l’obtention du Statut d’observateur auprès de l’AIPA.
En marge des travaux de cette assemblée générale qui ont démarré lundi, Habib El Malki a également eu des entretiens avec plusieurs de ses homologues des pays de l’ASEAN et de hauts responsables thaïlandais.
Créée en 1967, l'ASEAN regroupe l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, la Thaïlande, les Philippines, le Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge. Elle est le 5e bloc économique mondial, derrière l'Union européenne, les Etats-Unis, la Chine et le Japon. Ce groupement régional représente 9% de la population mondiale, soit près de 650 millions d'habitants.
L'Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA) a été créée en 1977. Elle compte dix pays membres permanents et 12 pays observateurs.

Vendredi 30 Août 2019

Lu 2171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com