Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré


Les insignes de l'Ordre de Rio Branco remis à Abdessamad Kayouh par l’ambassadeur du Brésil au Maroc



Le premier vice-président de la Chambre des conseillers, Abdessamad Kayouh a reçu, lundi à Rabat, les insignes de l'Ordre de Rio Branco (grade grand officier), octroyé par le gouvernement brésilien et par le président de la République fédérative du Brésil. Cette décoration lui a été remise par l’ambassadeur du Brésil au Maroc, José Humberto de Brito Cruz, lors d'une cérémonie à la résidence de ce dernier à Rabat, en présence, notamment, de représentants de départements ministériels et de membres du Parlement marocain. Dans une déclaration à la MAP, l’ambassadeur du Brésil au Maroc a indiqué qu’il s’agit d’une occasion pour exprimer à Abdessamad Kayouh la reconnaissance du gouvernement brésilien pour tout le travail qu’il a fait, ces dernières années, pour promouvoir l’approfondissement des liens de coopération et d’amitié entre le Brésil et le Maroc. "La diplomatie parlementaire est une dimension qui devient chaque jour plus importante et cette contribution des deux Parlements est fondamentale pour donner davantage d’élan aux relations bilatérales et nous aider à aller de l’avant dans une trajectoire d’approfondissement de notre coopération", a-t-il souligné. Et d'ajouter que "le Brésil et le Maroc partagent des valeurs communes ainsi que des objectifs de développement économique et social". Pour sa part, Abdessamad Kayouh s’est dit fier et heureux de recevoir cette distinction qui reconnaît l’action de la diplomatie parlementaire et le rôle crucial qu’elle joue dans la consolidation des bases de partenariat stratégique entre les deux pays et le rapprochement et la connaissance mutuelle entre les peuples marocain et brésilien. Il s’est félicité, dans une déclaration à la presse, de l’excellence et de la profondeur des relations bilatérales unissant les deux pays, particulièrement impulsées par la visite de S.M le Roi Mohammed VI au Brésil en 2004, qui a "placé les relations bilatérales sur une trajectoire ambitieuse". Il a, aussi, souligné le tournant significatif que connaît la coopération entre la Chambre des conseillers et le Sénat fédéral du Brésil, rappelant la signature d’un mémorandum d’entente pour institutionnaliser et développer les activités de coopération entre les deux institutions législatives.

Libé
Mardi 16 Juillet 2019

Lu 1081 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com