Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Guinée Conakry réaffirme son soutien au Plan d'autonomie au Sahara

Nasser Bourita loue le caractère exceptionnel des relations bilatérales




La Guinée Conakry a réaffirmé son soutien à l'initiative marocaine d'autonomie comme seule solution au différend autour du Sahara. 
Cette position a été exprimée mardi à Rabat par le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l'étranger, Mamadi Touré, lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita. 
«Nous réitérons la position guinéenne et l'engagement de la Guinée auprès du Maroc pour soutenir l'initiative marocaine sur la question du Sahara, où la Guinée a clairement défini sa position en faveur de l'initiative marocaine d'autonomie, qui demeure la seule solution au différend autour du Sahara», a-t-il affirmé à l'issue de ses entretiens avec Nasser Bourita.
«Nous allons continuer à travailler sur cette question, que ce soit au niveau des Nations unies ou de l'Union africaine», a-t-il assuré, mettant en avant l'engagement de l'UA en faveur de la question du Sahara à travers la création d'un mécanisme, sous forme de troïka, qui rendra compte aux chefs d'Etat et qui sera chargé de suivre l'évolution du dossier du Sahara aux Nations unies.
Il a, ainsi, réitéré la position guinéenne concernant le respect de la décision 635. 
Par ailleurs, Mamadi Touré a salué l'excellence des relations unissant le Maroc et la Guinée Conakry, notant que cette visite s'inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays, qui date de très longtemps et qui remonte à l'époque de feu S.M Mohammed V.
«Les relations et les liens se sont renforcés davantage sous le règne de S.M le Roi Mohammed VI et du président Alpha Condé», a-t-il souligné, réitérant l'engagement de son pays à booster davantage cette relation exemplaire. 
Lors de ces entretiens, nous avons également passé en revue les accords de coopération signés entre les deux pays, dont la majorité sont mis en oeuvre, ce qui témoigne de la fraternité et la solidarité liant le Maroc et la Guinée, a indiqué le ministre guinéen.
«Aujourd'hui la coopération bilatérale est, plus que jamais, au beau fixe. Les deux chefs d'Etat ont défini une feuille de route bien ficelée», a-t-il relevé, ajoutant que son pays a bénéficié de l'appui du Maroc sur plusieurs questions, notamment en matière de formation.
Pour sa part, Nasser Bourita a salué, mardi à Rabat, le caractère exceptionnel et singulier des relations exemplaires unissant le Maroc et la Guinée Conakry. 
«Ces relations ont connu un développement considérable, notamment après les deux visites Royales. 
A cet effet, des projets concrets ont été lancés et qui se trouvent aujourd'hui à des étapes avancées de réalisation», s'est-il félicité, soulignant que les deux visites Royales ont permis de donner une forte impulsion aux relations bilatérales et de favoriser la signature d'une trentaine d'accords bilatéraux. 
La visite a été également l'occasion de passer en revue les accords conclus entre les deux pays, a-t-il noté, rappelant que le ministre délégué chargé de la Coopération africaine a effectué récemment une visite à Conakry et a tenu des réunions conformément aux Hautes instructions Royales pour assurer le suivi de la mise en œuvre desdits accords. 
Nasser Bourita a, ainsi, salué la Guinée pour ses positions constantes et claires sur la question du Sahara marocain et sa mobilisation permanente aux côtés du Maroc dans les instances régionales et internationales, se félicitant de l'évolution de la coopération et de la coordination étroite entre les deux parties.
Selon lui, les entretiens ont porté aussi sur le renforcement de la coordination entre les deux ministères des Affaires étrangères, notamment au niveau de la formation des diplomates et de la consultation politique pour que cette relation, dans sa dimension diplomatique, soit au niveau des ambitions des deux chefs d’Etat.
«Depuis la visite Royale, la coopération bilatérale est devenue dense et multidimensionnelle. Elle touche la formation professionnelle et académique, les projets d'aménagement de la ville de Conakry et la formation des imams», a-t-il relevé, mettant en avant la quatrième promotion des imams guinéens formés au niveau de l'Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.
«Il y a autant d’éléments qui reflètent la richesse de cette relation et la sollicitude particulière dont sa Majesté le Roi Mohammed VI entoure cette relation historique entre le Maroc et la Guinée», s'est-il réjoui, ajoutant que le Maroc est engagé à assurer la bonne mise en œuvre de cette vision et le progrès de réalisation des accords. 
Le Maroc et la Guinée Conakry sont des partenaires très proches qui doivent coordonner leurs positions sur toutes les questions continentales, régionales ou internationales, a-t-il conclu.

​Le Maroc appelle au respect de la liberté de la navigation dans le détroit d'Ormuz


 Le Maroc appelle au respect de la liberté de la navigation maritime dans le détroit d'Ormuz, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.
«Le Maroc suit avec préoccupation les évolutions récentes et appelle au respect de la liberté de la navigation maritime dans le détroit d'Ormuz et au respect du droit international et des règles de la navigation maritime, qui ne doivent souffrir d'aucune contrainte ou interférence», a-t-il souligné.
«Il s'agit d'une zone sous pression où il y a plusieurs tensions, nous pensons que le sens de responsabilité doit prévaloir et que la liberté de circulation et de navigation maritime doit être respectée», a-t-il insisté.
«Le Maroc, comme tous les pays, est préoccupé par l'escalade des tensions dans le détroit d'Ormuz au cours des dernières semaines. Le Royaume le fait en tant que membre de la communauté internationale et également en tant que pays qui a des liens particuliers avec la région du Golfe», a-t-il indiqué.
«Le Royaume a condamné à plusieurs reprises l'activisme et les actions menaçant la stabilité et la sécurité dans cette région et a marqué sa solidarité avec les pays arabes du Golfe, à chaque fois que leur sécurité et la quiétude de leurs citoyens sont  menacées», a conclu Nasser Bourita.


Libé
Jeudi 25 Juillet 2019

Lu 1121 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com