Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hassad sort ses chiffres pour un enseignement qu’il veut meilleur

Renvoi de balle ministériel :“La réforme radicale des conditions de l’école publique est entre les mains des enseignants eux-mêmes”




«Notre ambition et notre objectif sont de rétablir la confiance du citoyen en l’école publique et de promouvoir le système éducatif». C’est ce qu’a affirmé Mohamed Hassad, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique lors d’une conférence de presse tenue hier à Rabat et consacrée à la rentrée scolaire, universitaire et à la formation professionnelle.
En présence de Larbi Benchikh, secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, Khalid Samadi, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et cadres du ministère de l’Education nationale, Mohamed Hassad a présenté le bilan de son département depuis sa prise de fonction.
« Nous avons procédé à une rupture par rapport au passé », a-t-il tenu à préciser dès l’entame de sa conférence de presse.
En effet, il a énuméré les quatre principales actions qui ont marqué la rentrée scolaire de cette année. La première action a trait au renouveau du modèle pédagogique. En ce sens, le ministère de l’Education nationale a introduit le français dès la 1ère année du primaire, a revu les méthodes et les approches pédagogiques d’enseignement des langues arabe et française, a développé le capital linguistique des collégiens à travers des activités intégrées de lecture dans les cours d’arabe, de mathématiques et des sciences et enfin a adapté le curriculum du cycle primaire aux spécificités des enfants en situation de handicap.
La deuxième action concerne l’élargissement et la diversification de l’offre scolaire en mettant en place une section internationale dans le cycle collégial et l’élargissement des sections internationales du baccalauréat marocain (57 % des lycées, soit environ 25 % des élèves du cycle secondaire qualifiant), en créant 27 nouvelles filières dans les centres de formation de l’OFPPT, en ouvrant 2 centres de formation dans les différentes régions du Royaume dont 15 établissements au niveau  de l’OFPPT et en augmentant le nombre des nouveaux inscrits dans les établissements universitaires à accès régulé de 20 % et du nombre des nouveaux inscrits dans les filières professionnalisantes dans les établissements universitaires à accès ouvert à raison de 10 % par an.
Mohamed Hassad a évoqué également une autre nouveauté qui a marqué la rentrée scolaire de cette année. Il s’agit de l’amélioration des espaces d’accueil et des conditions de scolarisation et de formation. Contrairement aux années précédentes, le ministère de l’Education a pu réduire le nombre  d’élèves par classe. Selon M. Hassad, la moyenne nationale par classe est de 25 élèves pour la 1ère année primaire et 30 élèves pour les autres niveaux. Il a avancé également que 92 % des classes ne dépassent pas 34 élèves par classe en 1ère année primaire et 98,8 % des classes des autres niveaux ne dépassent pas les 44 élèves. Le ministère a procédé également cette année à la mise à niveau de 9917 établissements scolaires et 799 internats et au renouvellement de plus de 350.000 tables, 233.000 tableaux, 146.500 bureaux et 146.500 chaises pour les enseigants.
L’autre volet qui a été entrepris par le ministère de l’Education nationale concerne le renforcement de la complémentarité entre les 3 composantes du système éducatif en procédant à l’extension du cycle professionnel collégial pour couvrir 251 collèges et 14477 élèves, à la création de deux nouvelles filières au niveau du baccalauréat professionnel et au renforcement des passerelles entre l’enseignement général et la formation professionnelle et entre cette dernière et l’enseignement supérieur.
Le ministre a annoncé également que les absences des élèves et des enseignants seront contrôlées sur le système Massar. « J’ai pris cette décision pour défendre les enseignants eux-mêmes. Car l’on dit souvent que les enseignants s’absentent beaucoup, alors que les chiffres dont nous disposons attestent que 75 % des enseignants sont toujours présents en classe », a-t-il expliqué. Et d’ajouter que les chiffres concernant les absences des enseignants seront publiés, et ce, dans le but « de mettre fin à toutes les rumeurs qui portent atteinte à la réputation des enseignants eux-mêmes et à l’image de l’école publique ».
Pour le ministre, ce sont les enseignants qui sont la clé de réussite de toute réforme. « La réforme radicale des conditions de l’école publique est entre les mains des enseignants eux-mêmes », a fait savoir Mohamed Hassad qui a exprimé son entière confiance en l’engagement des enseignants et la direction pédagogique pour faire aboutir la réforme souhaitée.
Il a exhorté la presse à prendre part aux efforts consentis par le département de l’Education nationale pour surmonter la crise de l’école publique, tout en demandant aux journalistes de s’abstenir de brosser un tableau noir de l’enseignement public et de diffuser des informations erronées. « Je suis totalement pour la liberté d’expression. La presse joue un rôle dans le contrôle des responsables et j’accepte volontiers toute critique, mais à condition qu’elle soit fondée, car je suis profondément convaincu que personne n’est parfait sauf Dieu », a-t-il mis en avant.
Mohamed Hassad a, par ailleurs, assuré que les problèmes de l’enseignement supérieur sont incommensurables. C’est pour cela qu’« il ne faut pas se contenter seulement des retouches », a-t-il estimé. Et d’affirmer qu’il n’est pas logique que 80 % des formations dans les universités soient des formations générales, alors que les formations professionnalisantes ne dépassent pas 20 %.
« La préparation anticipée est un meilleur moyen permettant au responsable de planifier et de définir les priorités », a assuré Mohamed Hassad. En ce sens, il a annoncé que son département prendra dès le mois d’octobre des mesures préliminaires en vue de préparer la rentrée scolaire 2018-2019.

Mourad Tabet
Mardi 19 Septembre 2017

Lu 1138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs