Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Communiqué du Bureau politique de l’USFP : La charité ne peut servir d’alternative à l’égalité et à la solidarité




Le Bureau politique de l’USFP a tenu, lundi, une réunion consacrée à l’examen de nombreux points relatifs aux questions organisationnelles, à leur tête les préparatifs du Conseil national du parti, de même qu’il a débattu d’autres sujets d’ordre politique, économique et social.
Deux points ont été largement traités au cours de cette réunion. Le premier se rapporte au drame survenu dans la province d’Essaouira qui a fait 15 victimes, toutes des femmes. En ces douloureuses circonstances, le Bureau politique a présenté ses condoléances les plus attristées aux familles des regrettées ainsi qu’à l’ensemble du peuple marocain, de même qu’il a tenu à saluer l’initiative Royale prise en faveur des victimes.
Suite à la gravité de ce qui s’est produit, le Bureau politique a estimé que le gouvernement doit œuvrer à réglementer ce genre d’activités caritatives, et ce à différents niveaux : personnes habilitées, financement, distribution et bénéficiaires. En plus du bon encadrement par les autorités de ce type d’opérations afin qu’elles ne soient pas, d’une part, exposées à l’anarchie et au chaos qui ont débouché sur le drame précité et, d’autre part, une opportunité  pour percevoir des subventions de façon occulte, avec des visées  imprégnées la plupart du temps par le marchandage et l’obsession électorale, s’éloignant, par là même, de leurs raisons déontologiques et religieuses légitimes qu’avait connues de par le passé notre société.
A ce propos, l’Union socialiste des forces populaires confirme que les alternatives à la pauvreté et à la précarité ne peuvent être la généralisation de l’aumône et de la charité. Les alternatives passent par le développement de l’économie et la répartition équitable des richesses et l’élaboration de politiques sociales basées essentiellement sur la solidarité, la protection sociale, la préservation de la dignité des citoyennes et citoyens.     Le Bureau politique a, par ailleurs, évoqué la question féminine notamment le projet relatif à la lutte contre la violence faite aux femmes.  Dans ce sens, il a confirmé  la teneur de l’Organisation socialiste des femmes ittihadies qui a considéré que ledit projet manque de sérieux au niveau législatif, nécessitant la connaissance préalable des quatre dimensions essentielles de tout projet de loi visant à lutter contre la violence à l’égard des femmes, à savoir la lutte contre la violence de genre, la protection,  la répression,  ainsi que les moyens  à même de  prendre en charge les victimes.
Il a également fait savoir que la lutte contre la violence faite aux femmes ne peut être dissociée du contexte général, notamment  des questions politiques, économiques, sociales et culturelles posées à notre société ,  de la conception idéologique de la place de la femme, des lois censées garantir la protection de la femme, de la place qu’elle occupe dans la gestion de la chose publique et  des politiques économiques et sociales adoptées  touchant en grande partie la femme notamment celle issue des couches pauvres et défavorisées.  Et ce, en sus de tout ce qui a trait aux volets éducatif et culturel en relation avec le quotidien des citoyennes et citoyens et qui ont confirmé l’évolution négative des politiques adoptées et leurs impacts sur notre société. De ce fait, le gouvernement et les différents  acteurs de la chose publique  se doivent d’adopter une vision  globale et intégrée en vue de résoudre ces problématiques plutôt que d’en traiter certaines de manière sélective comme si elles ne dépendaient pas de leur contexte social.

Jeudi 30 Novembre 2017

Lu 692 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs