Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Workshop" sur les méthodes de recherche en climatologie à la Faculté polydisciplinaire de Taza

Les chercheurs préconisent la mise en place de plans de développement territoriaux pour lutter contre les effets des changements climatiques




Des chercheurs, climatologues et universitaires de divers horizons réunis mardi à Taza dans le cadre d'un "workshop" sur les méthodes de recherche en climatologie, ont préconisé la mise en place de plans de développement territoriaux par zone pour lutter contre les effets des changements climatiques.
Lors de cette rencontre initiée par la Faculté polydisciplinaire de Taza en partenariat avec l'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah-Fès, les participants ont souligné la nécessité de la prise en considération de la contrainte climatique et le diagnostic des zones dans l’élaboration des plans de développement territoriaux.
"Le climat du Maroc se réchauffe de plus en plus", ont-ils relevé, ajoutant "que le Maroc vit des phases extrêmes de sécheresse alternées par des pluies importantes qui sont responsables des inondations".
Cette rencontre vise à définir les méthodes de recherche en climatologie et à identifier les impacts des changements climatiques sur l’économie marocaine, a indiqué à la MAP, Mohamed Hanchane, enseignant-chercheur à la Faculté polydisciplinaire de Taza, ajoutant que ce workshop, à travers les ateliers initiés, vise aussi à informer les doctorants des méthodes qualitatives et quantitatives en climatologie, de la paléoclimatologie, la dendrologie et la modélisation climatique afin de mieux prévoir le climat futur.
Le Maroc figure parmi les pays méditerranéens vulnérables aux changements climatiques, a-t-il dit. Initié en perspective de la 22ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changementsclimatiques (COP22) prévue du 7 au 18 novembre à Marrakech, ce workshop de deux jours porte sur plusieurs axes dont "Paléo-environnement et évaluation des fluctuations paléo-climatiques", "Climat historique, basé sur les archives et les documents anciens" et "Analyse des tendances climatiques récentes et des phénomènes extrêmes".
Organisé en collaboration avec le laboratoire dynamique, environnement, patrimoine et développement durable, il abordera aussi des thématiques liées à "la modélisation et régionalisation des prévisions climatiques futures (downscaling)" et à "l'adaptation et résilience face au risque de changement climatique".

Jeudi 3 Novembre 2016

Lu 846 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés