Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Volonté maroco-mexicaine de renforcer la coopération bilatérale

Entretien entre Habib El Malki et Porfirio Muñoz Ledo




 Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, s'est entretenu, dimanche à Mexico, avec le président de la Chambre des députés mexicain, Porfirio Muñoz Ledo, des moyens de renforcer la coopération bilatérale et promouvoir la diplomatie parlementaire.
Lors de cette rencontre, qui intervient après celle de la veille avec le président du Sénat mexicain, Habib El Malki, accompagné de l'ambassadeur du Maroc au Mexique, Mohamed Chafiki, a mis l'accent sur l'importance de la diplomatie parlementaire pour consolider les liens de coopération et d'amitié entre les peuples, mieux connaître les réalités exactes des pays et entreprendre de nouvelles perspectives de coopération entre les deux pays.
Après avoir mis en exergue le rôle avant-gardiste du Maroc en Afrique et du Mexique en tant que puissance économique régionale, le président de la Chambre des représentants a souligné l'importance de renforcer la concertation politique entre les deux pays pour mieux connaître les nouvelles réalités du Maroc, notamment après son retour au sein de l'Union africaine, sachant que le Mexique est un membre observateur de l'institution panafricaine.
Abordant la question de l'intégrité territoriale du Royaume, Habib El Malki a insisté sur la nécessité de s'informer sur les derniers développements de ce conflit artificiel, reliquat de la guerre froide, appelant les autorités mexicaines à réajuster leur vision à l'égard de la question nationale pour qu'elle soit plus équilibrée et adaptée au monde d'aujourd'hui marqué par de nouveaux enjeux géopolitiques.
Le Maroc a toujours prôné, à travers les discours Royaux, le dialogue avec l'Algérie pour résoudre le conflit autour du Sahara marocain, a rappelé Habib El Malki, mettant l'accent sur le contenu du dernier discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion du 43ème anniversaire de la Marche Verte, dans lequel le Souverain a fait part de la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l'Algérie pour trouver un règlement à cette question et aux autres questions en suspens, dans le but d'évoluer vers des relations normales.
Mettant en relief la dynamique des réformes engagées par le Maroc ces dernières années dans tous les domaines, et les grands chantiers entrepris par le Royaume pour la réalisation d'un développement économique et social soutenable et inclusif dans ses provinces du Sud, le président de la Chambre des représentants a insisté sur l'importance de comprendre la réalité pour dépasser les spéculations sur la question du Sahara marocain et avoir une position équilibrée.
«La diplomatie à sens unique traduit une vision tronquée de la réalité et ne facilite pas un dialogue responsable et constructif», a relevé Habib El Malki.
De son côté, le président de la Chambre des députés mexicain a souligné le rôle important du dialogue pour le règlement de ce conflit qui n'a que trop duré, notant que le Mexique soutient l'ouverture d'un dialogue entre toutes les parties pour parvenir à une solution politique pacifique et réaliste.
Il faut réinventer de nouvelles perspectives et comprendre la nouvelle réalité pour sortir de l'impasse actuelle, a-t-il dit, relevant que le conflit du Sahara est un problème qu'il faut résoudre en prenant en compte les nouvelles réalités du monde arabe et africain qui a profondément changé.
Le président de la Chambre des députés mexicain s'est dit convaincu de la nécessité d'une vision équilibrée dans l'élaboration de la nouvelle politique africaine que le Mexique compte mettre en oeuvre.
A l'issue de cet entretien, les deux parties se sont mis d'accord pour activer les rencontres à travers les groupes d'amitié parlementaires et programmer une visite au printemps prochain du président de la Chambre des députés mexicain au Maroc.
M. El Malki a eu samedi en marge de la cérémonie d'investiture du nouveau président Andres Manuel Lopez Obrador, une rencontre avec la secrétaire générale du parti du Mouvement national de régénération (Morena, au pouvoir), Yeidckol Polevnsky, axée sur le renforcement des relations avec les partis politiques marocains qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes principes.

Mardi 4 Décembre 2018

Lu 483 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés