Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une sommité de la diplomatie marocaine s’est éteinte

Le Bureau politique de l’USFP s’associe au deuil de la grande et petite familles du regretté Tajedine Badou




Une sommité de la diplomatie marocaine s’est éteinte
Le Bureau politique de l’USFP s’associe au deuil de la famille, des proches et des amis de Tajeddine Baddou, un homme d’exception, décédé le 8 juin courant.
Ambassadeur, sociologue et homme de culture, Tajeddine Badou a été porté par l’excellence toute sa vie durant. Après avoir décroché son baccalauréat au lycée Descartes de Rabat, ce fils de l’ancien ministre des Habous et figure emblématique de l’Istiqlal, Mekki Baddou, opte pour des études littéraires à Bordeaux. Studieux et avide de  savoir, il décide d’explorer d’autres domaines, tels que l’économie et la sociologie, à Nancy puis à Paris. Un cursus couronné d’un doctorat en démographie, qui lui a ouvert, au début des années 70, les portes de l’Institut national de la statistique et de l’économie appliquée (INSEA) à Rabat.
Professionnellement, Tajeddine Badou a d’abord occupé plusieurs postes d’envergure internationale au sein du Conseil économique et social de l’ONU et du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), avant d’être nommé ambassadeur et de poser ses valises à Rome, Ottawa, ou encore Prague, à l’heure de la chute du régime communiste.
Entre-temps, il a été désigné par Feu Hassan II au poste de commissaire de l’année du Maroc en France. Un poste qui lui a valu d’être décoré de l’insigne d’Officier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2011, notamment pour les quelque 200 manifestations culturelles organisées sur le territoire français, dont l’installation d’une reproduction de Bab El Mansour de Meknès sur la Place de la Concorde, ainsi que la mise en place d’une exposition dédiée à la gestion de l’eau au Maroc à la Cité des sciences de Paris. Autant d’évènements qui ont participé au rayonnement des atouts culturels du Royaume au-delà des frontières et que l’on doit à un homme qui a su se distinguer  par un parcours exceptionnel en tant que  diplomate remarquable et grand intellectuel.

Mardi 12 Juin 2018

Lu 858 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés