Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renforcement du partenariat institutionnel maroco-québécois

Lancement d'un appel à projets




Le ministère québécois des Relations internationales et de la Francophonie vient de lancer un appel à projets Québec-Maroc 2019-2020 dans divers secteurs dans le but de revigorer les liens de coopération institutionnelle bilatérale.
Ce deuxième appel à projets du genre a pour objectifs d’encourager des partenariats durables entre les institutions et les organismes québécois et marocains et de favoriser la mobilité internationale des travailleurs, des jeunes, des chercheurs, des entrepreneurs, des artistes et des étudiants, a-t-on indiqué auprès du ministère.
L'initiative est menée en collaboration avec les départements québécois de l’Economie, de l’Education et de l’Enseignement supérieur, de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et celui de la Culture et des Communications.
L'appel à projets, dont la date limite pour le dépôt des dossiers est le 21 janvier, cible les secteurs bioalimentaire et sécurité alimentaire, de la culture, de l’éducation, de la formation et de l'enseignement supérieur, l’entrepreneuriat et l’environnement.
Tout projet doit impliquer au moins un partenaire québécois et un partenaire marocain, s’inscrire dans l’un des secteurs d'activité ciblés, débuter avant le 31 mars 2019 et prendre fin avant le 31 décembre de la même année.
Il devrait aussi générer des retombées tangibles mutuellement bénéfiques pour les partenaires et faire l’objet d’un dossier complet lors du dépôt.
Pour bénéficier d'un soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, les projets doivent être portés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.
Les candidats doivent être des personnes morales dont le siège social est établi au Québec et légalement constituées depuis au moins trois ans et qui œuvrent dans l’un des secteurs ciblés. Le Maroc et le Québec entretiennent des relations multiformes d’ordre politique, économique, institutionnel et culturel et coopèrent étroitement en matière d’immigration.
Les rencontres politiques régulières entre les autorités marocaines et québécoises témoignent d’une volonté commune de resserrer les relations bilatérales dans une logique de partenariat durable. Cette volonté s’est concrétisée en juin dernier par la signature de l’Entente d’établissement du Bureau québécois à Rabat.

Mardi 8 Janvier 2019

Lu 814 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés