Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pizzi: Vides d'énergie, pleins de gloire mais sans la coupe




Pizzi: Vides d'énergie, pleins de gloire mais sans la coupe
Les Chiliens repartent de Russie "vides d'énergie, pleins de gloire mais sans la coupe", a estimé leur sélectionneur Juan Antonio Pizzi après la défaite en finale de Coupe des Confédérations.

Le Chili a été meilleur dans le jeu selon les statistiques et l'impression donnée, qu'en pensez-vous ?
"Les statistiques sont importantes pour nous les entraîneurs, au sein de notre staff, ça nous donne des repères sur ce qu'on peut faire de bien ou corriger. Mais la sensation qui reste est très liée au résultat final. Même avec la tristesse que cause toujours une défaite, je suis serein parce que nous avons fait un grand match, un grand effort. On a fait ce qu'on avait prévu: avoir l'initiative et le contrôle, qui ont généré des situations. Mais un accident du foot, comme il en arrive, nous fait perdre. Malgré la tristesse et l'amertume, je suis serein parce qu'on peut se mesurer avec les meilleurs, à haut niveau, et il faut continuer, et ne pas baisser d'intensité. Notre engagement pour l'avenir est d'essayer de faire la même chose. Nous avons manqué de cette efficacité qu'on montre dans la plupart de nos matches. Aujourd'hui (dimanche), on n'a pas pu concrétiser dans les premières 25 minutes, ni par la suite en ayant la maîtrise quasiment totale. Leur but a modifié notre état d'esprit, il a renforcé l'adversaire, et diminué nos capacités, même si on a tout de même continué à insister et généré des occasions, où on aurait mérité de marquer. L'efficacité est ce qu'il y a de plus dur dans le foot, c'est pour ça qu'on valorise tant ceux qui marquent des buts. Il faudra continuer, en cherchant cette efficacité."

Avez-vous parlé à Marcelo Diaz, auteur de la perte de balle qui a occasionné le but allemand ?
"Il est comme ses coéquipiers, nous sommes tous tristes. Sa manière de jouer est ainsi. Nous gardons notre style de jeu, c'est ce que le monde du foot remarque dans notre sélection. Dans notre feuille de route, il y a toujours des impondérables. Ce sont des choses qui peuvent arriver dans un match. Notre soutien est total. On va tous souffrir de cette défaite, mais il faut continuer et essayer de sortir plus forts de cette situation."

Avez-vous gagné en prestige avec ce tournoi ?
"C'était la première fois qu'on le disputait. C'est une expérience magnifique pour nous tous, même les joueurs avec un long parcours vont jauger cette coupe comme une grande expérience. Nous sommes en train de nous positionner à une place où il est difficile de se maintenir. Les autres équipes vont davantage nous respecter. J'étais convaincu et je le suis toujours que si nous rentrions au Chili vides d'énergie, nous rentrerions pleins de gloire. Nous rentrons vides d'énergie, pleins de gloire mais sans la coupe."

Le tableau d'honneur


Tableau d'honneur de la Coupe des Confédérations 2017 :
Médaille d'or: Allemagne
Médaille d'argent: Chili
Médaille de bronze: Portugal
Ballon d'Or: Julian Draxler (GER)
Meilleur buteur: Timo Werner (GER)
Gant d'Or: Claudio Bravo (CHI)

 

Mardi 4 Juillet 2017

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:36 Le Raja et la RSB assurent l’ essentiel

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées