Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les tableaux rectificatifs provisoires mis à la disposition du public jusqu 'au 17 janvier

Révision annuelle des listes électorales générales de celles qui sont destinées aux Chambres professionnelles





Dans le cadre de l'opération de révision annuelle des listes électorales générales, les tableaux rectificatifs provisoires ont été mis à la disposition du public pour consultation jusqu'au 17 janvier courant, a annoncé le ministre de l’Intérieur. "A l'issue des réunions tenues par les Commissions administratives, sous la présidence des magistrats, dans l'ensemble des communes et arrondissements du Royaume, à l'occasion de la révision annuelle ordinaire des listes électorales générales, lesdites Commissions ont procédé, le 10 janvier, au dépôt des tableaux rectificatifs provisoires, qui comprennent les décisions qu'elles ont prises concernant les nouvelles demandes d'inscription et les demandes de transfert d'inscription qui leur ont été présentées ainsi que les radiations et les rectifications effectuées, et ce dans les bureaux des autorités administratives locales et dans les services des communes et arrondissements", indique le ministre dans un communiqué. "Lesdits tableaux rectificatifs provisoires ont été mis, en plus des listes électorales de l'année dernière, à la disposition du public jusqu'au 17 janvier", relève la même source, faisant savoir que "les personnes intéressées peuvent les consulter sur place durant les horaires officiels de travail".

Par ailleurs, le ministre rappelle que les citoyennes et citoyens non-inscrits sur les listes actuelles, répondant aux conditions légales, et n’ayant pas pu présenter leurs demandes d’inscription avant la fin du mois de décembre dernier, doivent présenter leurs demandes auprès des bureaux de l’autorité administrative locale la plus proche de leur lieu de résidence ou à travers le site électronique dédié aux listes électorales générales "www.listeselectorales.ma", et ce au cours de la période allant du 18 au 24 janvier courant. Toute personne estimant que son nom a été radié de la liste électorale de manière illégale par la Commission administrative est en mesure de demander à la même Commission et dans le même délai la réintroduction de son nom dans la liste électorale, souligne le communiqué. Les demandes et réclamations susmentionnées seront soumises aux Commissions administratives pour les étudier et prendre les décisions nécessaires à leur sujet lors des réunions qui se tiendront à cet effet entre les 10 et 14 février 2021. Dans le même cadre, les tableaux rectificatifs provisoires sont mis à la disposition des professionnels pour consultation jusqu'au 18 janvier courant, a également annoncé le ministre de l'Intérieur dans un communiqué.

"Suite aux réunions tenues par les Commissions administratives chargées de la révision annuelle des listes électorales des Chambres professionnelles, lesdites commissions ont procédé, le 10 janvier 2021, au dépôt des tableaux rectificatifs provisoires qui renferment les décisions prises, dans les bureaux des autorités administratives locales dont relèvent les circonscriptions, les sections électorales, ainsi qu'aux sièges des Chambres professionnelles", indique la même source. Ainsi, "les tableaux rectificatifs provisoires précités et les listes électorales de l’année dernière sont mis à la disposition des professionnels, de sorte que chaque professionnel peut les consulter sur place durant les horaires de travail officiels jusqu’au 18 janvier courant", ajoute le communiqué. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur informe les professionnels, femmes et hommes, travaillant dans les secteurs relevant des Chambres agricoles, Chambres de commerce, d’industrie et de services, Chambres d’artisanat ou Chambres maritimes, que chaque professionnel non-inscrit sur les listes électorales actuelles peut présenter, jusqu’au 18 janvier courant, une demande d’inscription auprès de l’autorité administrative locale dont relève le lieu de son activité professionnelle. De même, chaque professionnel inscrit sur la liste électorale d’une Chambre professionnelle peut demander, lors de la même période, l’inscription d’un professionnel réunissant les conditions légales requises et qui n’est pas inscrit sur cette liste ou demander la radiation du nom de toute personne qu’il considère comme inscrite de manière illégale", poursuit le communiqué. Ces demandes et réclamations seront soumises aux commissions compétentes afin de les étudier et de prendre les décisions nécessaires lors de leurs réunions qui se tiendront du 10 au 14 février 2021, conclut le communiqué.

Libé
Jeudi 14 Janvier 2021

Lu 58 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.