Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les séparatistes perdent la boussole

Douane mauritanienne et autorités algériennes fustigées par les commerçants du Polisario




Le début de la semaine dernière a été marqué par la diffusion par des médias proches du  Polisario d’informations dénonçant le blocage  par les douanes mauritaniennes et algériennes  des produits d’une caravane humanitaire exportés par des commerçants sahraouis. Ces derniers ont exprimé leur colère contre les amendes imposées par la Mauritanie, mais ils ont également fustigé «la bureaucratie» algérienne qui contrôlerait, selon eux, les aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf. En effet,  le média électronique Futuro Sahara proche des séparatistes, a indiqué, citant plusieurs commerçants sahraouis que la douane mauritanienne continue de paralyser leurs camions, dans la région de Bir Oum Greine. Commentant l’information, Futuro Sahara souligne qu’un bras de fer oppose les commerçants du Polisario aux autorités  douanières mauritaniennes. Il écrit :«Les autorités mauritaniennes demandent toujours à ce que les commerçants sahraouis règlent des amendes dont ils ne sont pas convaincus leur interdisant de quitter le poste-frontière avant d’avoir réglé ces sommes». Il ajoute : « Les commerçants du Polisario continuent, eux aussi, à refuser de régler ces amendes qu’ils  qualifient  d’«illégales et sans fondements», rappelant que leurs véhicules «disposent d’autorisation de passage».
 «Les commerçants demandent qu’on leur permette de regagner les camps de Tindouf ou de continuer leurs chemins sans payer, puisqu’ils ne sont pas encore en territoire mauritanien. Certains affirment que leur incontournable passage en Mauritanie pour «se rendre à Mijek, un village à l’Est du Mur des sables, se termine généralement par un blocage au niveau de la douane mauritanienne. La grogne parmi les commerçants du Front Polisario face à des mesures mises en place par la Mauritanie ou l’Algérie ont déjà fait l’objet d’un sit-in organisé devant le siège de la MINURSO à Mijek par des commerçants et des orpailleurs pour dénoncer ce qu’ils ont qualifié  de «restrictions imposées à leurs activités» comme Libé l’avait rapporté dans un précédent numéro. Les organisateurs du sit-in  exigeaient une «totale liberté de circulation dans tout le Sahara».
Les commerçants du Polisario ont également une dent contre la douane algérienne. Citant cette fois le Parti Podemos dans la localité «Ribas de Valduerna» (sud-ouest de la province de León) en Espagne, le média polisarien indique qu’une caravane humanitaire destinée aux Sahraouis des camps de Tindouf est bloquée au port d’Oran (Ouest de l’Algérie) depuis samedi. «La caravane attend l’aval du ministère algérien des Affaires étrangères avant de poursuivre son chemin vers Tindouf», poursuit le média qui a dénoncé le blocage en écrivant:
«L’immobilisation imposée à une caravane humanitaire ne peut être justifiée que par la bureaucratie qui contrôle ce genre d’aides destinées aux réfugiés sahraouis».
Rappelons que la direction du Polisario  s’en est déjà prise à l’aide humanitaire échappant à son contrôle. La semaine dernière, elle a mis en garde contre l’acheminement des aides humanitaires via les sociétés de livraison express ou des petits camions transportant des aides alimentaires et sanitaires et qui ne passent pas par ses relais en Espagne. Sa représentante dans le pays ibérique, Khaira Boullahi, et le président du «Croissant-Rouge sahraoui», Bouhbini Yahia, ont donné leurs instructions aux différentes sections du Polisario pour rejeter toutes les aides qui ont recours aux entreprises de livraisons express.
Une mesure qui a pour objectif de préserver les intérêts de certains pontes influents aussi bien au camp de Rabouni qu’ailleurs en Algérie les petits camions de livraison express qui livrent directement aux vrais destinataires portent un sérieux coup à leurs intérêts.

Ahmadou El-Katab
Mardi 6 Novembre 2018

Lu 931 fois


1.Posté par Hassan le 06/11/2018 08:01
Le polisario n est qu une marionnette.
Cette dernière ne peut réagir sans que la décision du parrain ne lui soit donné.
Il (le poli zéro) vit des petro-dinars du parrain sans cette aide il est mort ,donc sa survie est de rester soumis a vie pour exister.
Le Sahara est Marocain.
C’est ainsi que le journal électronique «algériatimes.net» s’est penché sur le problème dans un article intitulé «L’Algérie finance le Polisario avec des milliards...
Le site va plus loin. Il affirme que, selon ses sources, depuis les quatre décennies que dure le problème du Sahara, l’Algérie a dépensé 250 milliards de dollars pour financer des campagnes médiatiques contre le Maroc, soutenir le Polisario, rallier à cette guerre contre le Maroc des médias et journalistes internationaux, organiser des conférences internationales.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés