Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les grands axes du Symposium de la CAF par Gianni Infantino, Ahmad Ahmad et Fouzi Lakjaa




Infantino : L'action permanente fera de l'Afrique l'avenir du football mondial



L'action permanente fera du continent africain, qui regorge de joueurs de qualité, l"'avenir du football mondial", a indiqué mardi à Skhirat, le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino.
"L'Afrique, qui était depuis le Mondial 1982 au centre de l'intérêt des experts et des spécialistes de la discipline, est devenue le futur du football mondial et ce futur doit devenir présent à travers l'action", a souligné le patron de la FIFA lors de la cérémonie d'ouverture du symposium de la CAF.
Pour avoir une vision, il faut débattre et analyser d'où l'importance de cette rencontre internationale qui marque l'unité, a-t-il souligné, notant que ce symposium est l'occasion de discuter de sujets qui marquent l'avenir du football africain.
La FIFA accorde une grande importance à l'avenir du football africain, a rappelé M. Infantino, soulignant qu’elle a multiplié par quatre le budget alloué aux fédérations nationales en plus d'avoir augmenté le nombre des équipes engagées en Coupe du monde (de 32 à 48).


 

Ahmad : Tirer les leçons du passé pour nous projeter vers l'avenir



Le symposium de la CAF est considéré comme le plus grand rrassemblement de la famille du football jamais organisé en Afrique, a affirmé le président de l'instance continentale du ballon rond, le Malgache Ahmad Ahmad, lors de la cérémonie d'ouverture de cette rencontre.
Lors de son allocution, M. Ahmad a fait part, "au nom de la famille du football africain, de ses plus vifs remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour avoir accepté de réunir la grande famille panafricaine".
Il a, par ailleurs, estimé que le Maroc, "terre d'accueil et d'authenticité est un grand membre de l'organisation de l'unité africaine, aujourd'hui Union africaine".
M. Ahmad a, ensuite, mis en exergue les raisons et les objectifs de cette réunion "déterminante", notant que "ce qui est important dans cette réunion, c'est le fait de nous retrouver, de tirer les leçons du passé pour nous projeter vers l'avenir".
Il s'est en ce sens dit très optimiste quant à l'avenir de la CAF, surtout après avoir mis en lumière les points de divergence.
A cet égard, le président de la CAF a souligné que le fait de dire certaines vérités et de mettre en avant certains points, ne pourrait qu'encourager à être des acteurs actifs plutôt que de simples observateurs passifs.
Appelant à "militer pour installer un esprit de travail saint, une atmosphère de partage et une manière d'opérer plus conforme", le président de la CAF a souligné que cette instance a besoin de mettre en place de nouvelles règles de travail et de nouvelles procédures pour se donner plus d'ambitions. Pour conclure, M. Ahmad, élu à la tête de la CAF le 16 mars 2017, a relevé que la Confédération se trouve devant l'obligation d'agir vite, efficacement, tout en préservant les intérêts supérieurs.

Lakjaa : Ce symposium sera la feuille de route pour le développement du football en Afrique



Le symposium de la CAF sera une feuille de route pour le développement et la promotion du football en Afrique, a affirmé le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa.
S'exprimant lors de la séance d'ouverture de ce symposium, M. Lekjaa, qui est également membre du comité exécutif de la CAF, a indiqué que le choix du Maroc pour abriter cette manifestation témoigne des liens étroits entre la CAF et la FRMF visant le développement du football et la concrétisation de la vision de SM le Roi Mohammed VI préconisant la mise en place d'une politique globale dans un cadre participatif.
Ce symposium qui intervient après la signature d'une trentaine d'accords de coopération entre la FRMF et les fédérations africaines, sera l'occasion de dresser l'état des lieux du football en Afrique, a-t-il rappelé, soulignant que l'Afrique n'a organisé qu'une seule phase finale de la Coupe du monde qui fêtera bientôt son 100e anniversaire.
L'émergence d'un nouveau mode de coopération entre les fédérations membres de la CAF dépendra du mode de gouvernance de la CAF, a expliqué le président de la FRMF.

Libé
Jeudi 20 Juillet 2017

Lu 863 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés