Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les clubs de Casablanca principaux animateurs du mercato estival




Quelques jours après l'ouverture officielle du marché des transferts, que ce soit au Maroc
ou à l’étranger, l’effervescence
prime sur le football marocain
et ses joueurs.


Le Raja enchaîne les transferts
Le Raja de Casablanca a annoncé la signature d’une seconde recrue lors de ce mercato estival, en la personne de Zakaria Hadraf. Ce transfert était annoncé depuis dimanche dernier, puisque l’ex-international (2 sélections en 2013), a posté une lettre d’adieu sur sa page Facebook, adressée à ses coéquipiers et au public du DHJ. A l’aise aussi bien du pied droit que du pied gauche, le joueur de 26 ans est la seconde recrue des Verts après la signature de Zakaria El Hilali en provenance du CRA. Le nouvel ailier du Raja a argumenté son départ par une nette revalorisation salariale. Difficile à vérifier, car, sans surprise, le flou qui entoure les détails de son nouveau contrat est aussi épais que la dette de son nouveau club, en proie à de sérieux problèmes financiers. Adil Karouchi qui demande légitimement la régularisation de sa situation financière, à savoir 400.000 dollars, incluant des primes à la signature et 3 mois d’arriérés de salaire est une des illustrations de la crise que traversent les Verts.
La nouvelle recrue du RCA, Zakaria Hadraf, a grandement contribué à l’excellente saison passée des Doukkalis, avec à son actif 8 réalisations en 25 matchs. Abderrahim Talib, le technicien jdidi, perd donc son second meilleur élément et buteur après le départ de W. Azarou (Al Ahly). Pour compenser ces pertes, la direction sportive est à la recherche d’un attaquant d’envergure internationale, en vue des échéances continentales à venir.

Le WAC et Issoufou Dayo,
ça coince :

Erigé comme priorité du club afin de palier au départ de M. Fall, le défenseur de la RSB, Issoufou Dayo est encore loin d’avoir son rond de serviette au Complexe Mohamed Benjelloun. En effet, le Wydad de Casablanca n’a toujours pas trouvé d’accord avec les dirigeant de la RSB. En cause, la négociation de l’indemnité de transfert qui coince.
A une année du terme de son contrat, la RSB aimerait encaisser 400.000 dollars pour libérer l’international burkinabais (25 sélections), alors que l’offre du Wydad y est inférieure. Mais les positions ne sont pas très éloignées. Cependant, la direction sportive des Rouge et Blanc a fortement intérêt à accélérer dans ce dossier, puisque plusieurs formations du Golfe sont entrées dans la danse pour enrôler le natif de Bobo-Dioulasso, titulaire à 22 reprises lors du précédent exercice.
L’axe Casablanca-Berkane risque d’animer pour un long moment les rubriques du mercato. Le Congolais Fabrice Ondama est pressenti à la pointe de l’attaque de l’équipe de Rachid Taoussi. Libre après avoir refusé de prolonger son contrat avec son club de toujours, le Wydad de Casablanca, au bout de 5 années de bons et loyaux services, l’attaquant international est en négociation avancée avec la direction sportive de la RSB.

Le FC Nantes au cœur de l’actualité
de transferts des joueurs marocains

Le FC Nantes est au cœur des infos transfert de nos joueurs marocains. A commencer par celui avorté de J. Yamiq. La raison officielle de ce couac est Claudio Ranieri. Le nouvel entraîneur des Canaris n’aurait pas été convaincu par le niveau du défenseur du Raja de Casablanca. Une version plus officieuse remet en cause le président du club de la métropole, qui aurait revu les termes du contrat à la dernière minute. En tout cas, même si J. Yamiq aurait foulé la pelouse de La Beaujoire, il n’aurait pas eu la chance d’avoir à ses côtés le Franco-Marocain, Amine Harit (30 matches en L 1, dont 23 titularisations). Selon le journal spécialisé L’Equipe, Nantes et le club allemand de Schalke 04, dixième de la dernière Bundesliga, sont tombés d’accord pour le transfert d’Amine Harit à hauteur de 10 M€. Le milieu nantais, âgé de 20 ans, aurait quitté le stage de son équipe à Annecy, pour rallier la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, afin de satisfaire à la traditionnelle visite médicale.
Pour finir ce petit coin des transferts, on a appris en lisant France Football que Mehdi Carcela était sur les tablettes du Montpellier Hérault. Le club qui vient de perdre son emblématique président, Loulou Nicollin, décédé des suites d’une crise cardiaque le jour de ses 74 ans, a contacté le club espagnol de Grenade en vue d’obtenir le prêt du milieu marocain Mehdi Carcela-Gonzalez. Mais le prix réclamé par le relégué espagnol a refroidi les ardeurs des dirigeants de la Paillade. Les contacts, cependant, ne sont pas rompus pour autant.

Chady Chaâbi (stagiaire)
Jeudi 6 Juillet 2017

Lu 1032 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs