Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président du Parlement péruvien salue la qualité des relations entre son pays et le Maroc




Le président du Parlement péruvien, Manuel Arturo Merino de Lama, a salué la qualité des relations entre son pays et le Maroc, affirmant la volonté du Pérou de renforcer la coopération avec le Royaume et l'élargir à tous les domaines. Lors d'un entretien avec l'ambassadeur du Royaume à Lima, Amine Chaoudri, il a indiqué que le Pérou et le Maroc "sont unis par une coopération multidimensionnelle exemplaire", mettant en avant le rôle que les institutions législatives au Pérou et au Maroc peuvent jouer pour rapprocher les deux pays

A cet égard, le président du Parlement péruvien a exprimé la volonté de son institution de continuer à renforcer les excellentes relations entre Lima et Rabat, et d'œuvrer à l'établissement de davantage de liens de coopération et d'amitié entre les deux pays, en particulier au niveau parlementaire. Cette rencontre, tenue en présence de nombreux parlementaires, notamment le chef de la commission constitutionnelle, Omar Shehadeh Moya, a été marquée par la signature du plan d'action du Groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc, qui comprend des parlementaires de différents partis politiques. Pour sa part, la présidente du Groupe d'amitié Pérou-Maroc au Parlement du pays sud-américain, Marta Chavez, a salué les excellentes relations historiques entre les deux pays, qui ont pris un fort élan depuis la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Pérou en 2004. De même, elle a souligné la nécessité de travailler et de profiter de toutes les opportunités qui s'offrent aux deux pays pour consolider leurs relations de coopération et l'élargir à tous les domaines, notamment dans le contexte actuel marqué par la propagation de la pandémie de Covid-19.

Dans le même contexte, les membres du Groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc ont salué les efforts inlassables déployés par le Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour trouver une solution politique à la crise libyenne, rappelant le soutien de la communauté internationale aux initiatives du Maroc et son rôle constructif dans le rapprochement entre les parties libyennes. Pour sa part, Amine Chaoudri a passé en revue les importantes réformes menées au Maroc sous l'impulsion de SM le Roi, dans divers domaines pour promouvoir le processus démocratique, les droits de l'Homme et l'autonomisation des femmes, ainsi que les grands projets lancés dans le Royaume comme la régionalisation élargie et les différentes initiatives de développement humain, économique et social.

Le diplomate marocain a également mis en relief les efforts déployés par Rabat pour promouvoir la paix, la sécurité et le développement en Afrique, le Maroc étant devenu le deuxième investisseur dans le continent et le premier en Afrique de l'Ouest. Il a aussi rappelé les initiatives lancées par le Royaume et l'assistance qu'il a fournie à de nombreux pays africains pour les accompagner dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus. En relation avec la question du Sahara marocain, Amine Chaoudri a informé les parlementaires péruviens des derniers développements du différend régional artificiel et du soutien croissant de la communauté internationale à l'initiative marocaine d'autonomie.

Libé
Jeudi 22 Octobre 2020

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 06:03 Rencontre