Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Turkménistan exprime son appui au Plan d'autonomie comme unique solution au différend sur le Sahara

Attachement de Rabat et Achgabat à la défense de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale des Etats souverains



Le Turkménistan exprime son appui au Plan d'autonomie comme unique solution au différend sur le Sahara
Le Turkménistan a affirmé son appui à l'initiative marocaine d'autonomie, comme «unique solution» au différend autour du Sahara.  
Cette position a été exprimée, mercredi à Rabat, par le ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, Rachid Meredov, à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.
Le Turkménistan appuie l'initiative d'autonomie marocaine comme «unique solution» à ce différend, ainsi que les efforts des Nations unies pour trouver une solution politique à cette question, a déclaré le ministre turkmène lors d'un point de presse avec son homologue marocain.  Le chef de la diplomatie turkmène est en visite officielle de deux jours au Royaume, la première du genre depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1992.
Il convient de rappeler que dans un communiqué conjoint rendu public en l’occasion, le Maroc et le Turkménistan ont réitéré, mercredi à Rabat, leur attachement à la défense de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale des Etats souverains.
«Les deux parties réitèrent leur attachement à la défense de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale des Etats souverains, et leur opposition à toute ingérence dans leurs affaires internes», lit-on dans ce communiqué publié à l'issue de la troisième session de consultations politiques maroco-turkmènes.
Concernant le cadre juridique régissant les relations bilatérales, les deux parties ont convenu de l’enrichir et d'accélérer la signature des projets d'accords.
A cet égard, les deux parties ont exprimé leur satisfaction de la signature d'un mémorandum d'entente pour la création d'une commission mixte, d'un accord relatif à la suppression des visas en faveur des détenteurs de passeports diplomatiques et de service entre les deux pays et d'un document traçant une feuille de route entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays pour la période 2020-2021.
S’agissant du volet culturel, les deux parties ont insisté sur l'importance d’organiser des événements culturels et d’encourager la participation de leurs équipes artistiques et folkloriques respectives aux festivals culturels internationaux organisés par les deux pays.  
La partie marocaine, ajoute le document, s'est dite prête à étudier positivement la possibilité de recevoir au Maroc des universitaires et des imams du Turkménistan, en plus de l'échange d'étudiants et de stagiaires des deux côtés.  
La rencontre a été une opportunité pour passer en revue les sujets d’intérêt commun tels que la paix et la stabilité internationales, la lutte contre le terrorisme et les changements climatiques, note le communiqué.
Il convient de signaler également que le Maroc et le Turkménistan ont signé, mercredi à Rabat, trois accords visant à raffermir les relations de coopération bilatérale dans divers domaines.  
Les accords ont été signés par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita et son homologue turkmène, Rachid Meredov.  
Les deux pays ont, ainsi, conclu un mémorandum d'entente pour la création d'une commission mixte visant à faciliter les consultations entre les deux pays et à renforcer la coopération dans tous les domaines d'intérêt commun.  Ils ont également signé un accord relatif à la suppression des visas en faveur des détenteurs de passeports diplomatiques et de service entre les deux pays, en exemptant leurs titulaires de la formalité de visa sur la base de la réciprocité.
Les deux pays ont aussi tracé une feuille de route entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays pour la période 2020-2021, qui a pour but de mettre en place un plan d'action de coopération bilatérale dans la politique et la diplomatie, la coopération légale, le commerce et l'économie ainsi que la culture.  
Dans une déclaration à la presse à l'issue de la cérémonie de signature, Rachid Meredov a relevé que durant les 28 dernières années, les deux pays n'ont eu cesse de développer leurs relations bilatérales dans les domaines diplomatique, économique, scientifique et culturel, soulignant que ses entretiens avec Nasser Bourita ont été l'occasion d'aborder le développement de la coopération économique et commerciale entre les deux pays.  Dans ce sens, les deux pays ont signé trois documents importants qui permettront de développer les relations bilatérales, a-t-il soutenu.  
«Nous avons également traité du développement des interactions entre les deux pays au niveau des organisations internationales et notamment au niveau des Nations unies», a-t-il indiqué en notant que par le passé, le Maroc a toujours appuyé les résolutions initiées par le Turkménistan au niveau de l'Assemblée générale de l'ONU, ainsi que ses candidatures au niveau des organes onusiens.  
Pour sa part, Nasser Bourita a relevé que le chef de la diplomatie turkmène était porteur d'un message du président Gourbangouli Berdymoukhamedov à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, précisant que cette visite a été l'occasion de faire le point sur les excellentes relations basées sur la fraternité, l'amitié et la solidarité qui lient les deux pays depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques.  
«Il existe une volonté de raffermir ces relations dans l'ensemble des domaines», a-t-il fait savoir, notant que trois accords ont été conclus dans ce sens, en vue de renforcer le cadre légal des relations entre les deux pays et de lancer une série d'initiatives qui vont permettre de raffermir la coopération bilatérale dans les domaines économique, commercial et d'investissement.  
La création de la commission mixte va permettre d'accompagner l'évolution des relations bilatérales et de compléter les consultations politiques régulières entre les deux pays, a-t-il expliqué.  
Par ailleurs, Nasser Bourita, qui n'a pas manqué de remercier le Turkménistan pour ses positions «constructives et honorables» sur les questions importantes pour le Maroc, a fait savoir que les deux pays ont convenu d'encourager les visites sectorielles, de renforcer la coopération entre les institutions économiques des deux pays et de poursuivre la coordination au niveau des organisations internationales.

Vendredi 6 Mars 2020

Lu 365 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS