Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc réaffirme son attachement aux principes des Non-alignés

Nasser Bourita insiste sur le respect de l'intégrité territoriale et de la souveraineté des Etats




Le Maroc réaffirme son attachement aux principes des Non-alignés
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a insisté, jeudi à New York, sur l'attachement du Maroc et son engagement ferme en faveur des principes du mouvement des non-alignés, notamment le respect de l'intégrité territoriale et de la souveraineté nationale des Etats, en tant que règles fondamentales du droit international et de la politique étrangère des pays membres.
S'exprimant lors de la réunion ministérielle du mouvement des Non-alignés, en marge de la 74ème session de l’Assemblée générale des Nations unies, il a appelé à intensifier les actions du mouvement et sa coordination à même de lui permettre de contribuer à faire face aux menaces globales et transfrontalières, telles que le terrorisme, la cybercriminalité, l'immigration clandestine, le trafic d'êtres humains, et le crime organisé, ainsi que le danger de prolifération des armes de destruction massive et les répercussions de la crise financière et économique mondiale.
Le ministre a salué, à cet égard, le choix du thème: "Le respect des principes de la souveraineté et les relations d'amitié et de coopération entre les Etats", comme sujet de débat de cette réunion, compte tenu de son importance dans les relations internationales comme élément fondamental pour le renforcement des liens de la coopération internationale, tant au niveau bilatéral que multilatéral.
Le choix de ce sujet constitue également une occasion de réaffirmer l'attachement du mouvement à ses principes constants, dont le respect de l'intégrité territoriale des Etats, leur unité nationale et leur souveraineté, le rejet de l'ingérence dans leurs affaires intérieures et le bannissement de la menace de recours à la force.
Nasser Bourita a souligné dans ce cadre que, conformément à l'esprit et aux dispositions de la charte des Nations unies et aux principes du mouvement des non-alignés stipulant le respect de l'intégrité territoriale et la souveraineté des Etats, le Royaume s'est engagé dans les efforts exclusifs de l'ONU, en vue de parvenir à une solution politique négociée, consensuelle et réaliste au différend régional autour du Sahara marocain.  Partant de son attachement au principe de respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays, a ajouté le ministre, le Maroc a proposé l’initiative d’autonomie pour la région du Sahara marocain, dans un esprit de sérieux, de crédibilité et de réalisme en vue de garantir la paix dans la région.
Cette initiative "est la seule et ultime solution à ce différend artificiel, la question du Sahara marocain étant avant tout une question de parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc", a-t-il fait observer, soulignant que la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud est non négociable et ne peut faire l'objet de marchandage. Le ministre a salué, dans ce sens, les efforts déployés par le Secrétaire général de l’ONU dans le but de relancer le processus politique sur la base des paramètres fixés par le Conseil de sécurité depuis 2007 pour parvenir à une solution réaliste, pragmatique et durable sur la base du compromis.
A cet égard, il a relevé que ces efforts ont abouti à la tenue de deux tables rondes auxquelles ont pris part toutes les parties concernées sans exception, ajoutant que le Conseil de sécurité, dans sa résolution 2468 du 30 avril 2019, a insisté sur l'appui aux efforts du Secrétaire général en vue de faire avancer le processus politique selon le même format que celui des deux tables rondes, saluant de même l’engagement de toutes les parties en faveur de la poursuite de leur participation à ce processus dans un esprit de réalisme et de compromis pour en garantir le succès.
Par ailleurs, Nasser Bourita a réitéré la condamnation vigoureuse par le Maroc de l’attaque terroriste qui a visé les installations pétrolières du Royaume d’Arabie Saoudite, l’assurant de son plein soutien et de son appui dans les mesures prises pour défendre sa sécurité, sa stabilité et la sûreté de son territoire.
S'agissant des développements du conflit israélo-palestinien, Nasser Bourita a fait savoir que l’absence de perspectives de relance du processus de paix est devenue une cause d’inquiétude pour le Royaume du Maroc et une nouvelle source d’instabilité et de tension au Proche-Orient. Il a souligné, dans ce sens, que le Maroc, dont le Souverain, S.M le Roi Mohammed VI, préside le Comité Al Qods, issu de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), demeure convaincu qu'il ne peut y avoir de paix juste et durable sans le droit légitime du peuple palestinien à l'établissement d’un Etat indépendant avec Al-Qods comme capitale.

Samedi 28 Septembre 2019

Lu 1786 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com