Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La mondialisation de la Covid-19 entre les constantes et les ruptures disséquée par le GERM

Réunion du Comité exécutif du Groupement d'études et de recherches sur la Méditerranée



Dans le plein respect des mesures de précaution face à l'état d'urgence sanitaire, le Comité exécutif du Groupement d'études et de recherches sur la Méditerranée (GERM) a tenu une réunion consacrée à l’approbation du programme d’action pour l'année 2021, et ce le vendredi 4 décembre 2020 à Rabat. 

En parallèle, un accord de partenariat a été signé entre le GERM et la Fondation allemande Hans Seidel pour renforcer la coopération dans le domaine des études et des activités scientifiques liées à la région méditerranéenne afin de mieux comprendre les transformations et les défis actuels et futurs. Au début de cette réunion, Habib El Malki, président du GERM, a accueilli Mounir Azzaoui, représentant régional de la Fondation Hans Seidel au Maroc et en Mauritanie, exprimant sa joie de pouvoir signer ce partenariat constituant une valeur ajoutée dans le domaine de la réflexion sur la Méditerranée. Il a affirmé que le rapprochement entre le Groupement et la Fondation allemande sur de nombreux objectifs et points de vue constituera un catalyseur pour un travail conjoint sérieux qui produira des idées et des conceptions utiles pour l'avenir de la Méditerranée, en particulier après la crise de la Covid-19.

Habib El Malki a également souligné que le partenariat établira un cadre prometteur pour le partage d'expériences et de connaissances sur la Méditerranée dans les domaines politiques, économiques et sociaux. De son côté, Mounir Azzaoui a exprimé sa joie de signer le partenariat entre les deux parties afin de contribuer au renforcement du dialogue euro-méditerranéen sur les défis communs tels que la migration, le changement climatique et autres. Il a exprimé la volonté de la Fondation allemande d'accompagner le Groupement en tant que centre de réflexion et force de proposition de premier plan dans la scène nationale dans la mise en œuvre de son programme annuel au titre de l'année 2021. Le représentant régional de Hans Seidel a également indiqué que le partenariat contribuera à approfondir la discussion et le dialogue entre les acteurs politiques, universitaires et économiques. Après la signature de l'accord de partenariat entre les deux parties, Habib El Malki a exposé les grandes lignes des axes du programme d’action prévu pour l'année 2021 qui s'inscrit dans les orientations générales visant à approfondir les connaissances et les approches traitant les problématiques de la région méditerranéenne aux niveaux politique, économique, social, culturel et environnemental.

Il est à noter que le programme d’action pour l'année 2021 s'articulera autour d'un ensemble d'axes majeurs que nous résumerons dans les activités suivantes:

1-La rencontre annuelle qui sera consacrée au thème «Mondialisation de la Covid-19: constantes et ruptures», étant donné les effets importants de la crise sanitaire sur les structures économiques, financières, sociales et environnementales internationales, et la nécessité d’une bonne compréhension et analyse afin de surmonter ses diverses implications;

2-Le colloque international sur le thème «Autorité régionale: réalités et perspectives», qui sera l'occasion pour les experts nationaux et étrangers d'aborder la centralité des Etats qui se trouve aujourd’hui prise en tenaille entre des pouvoirs infra-étatiques prégnants et des instances internationales ubiquitaires.

3-La conférence-table ronde qui accueillera des personnalités de renommée internationale pour présenter leurs concepts sur la façon de renouveler la vision méditerranéenne dans un contexte mondial marqué par les incertitudes et les questions majeures. Le thème de l'activité peut concerner les multiples dimensions de l'intégration méditerranéenne, que ce soit dans les étendues européenne, asiatique et américaine, ou dans l'extension africaine.

4-L’encadrement des activités scientifiques de la «Chaire sur la Méditerranée», créée en partenariat entre le GERM et l'Université Mohammed V de Rabat afin de créer un espace ouvert et pluraliste permettant la participation d'experts et de chercheurs de divers domaines à une réflexion collective sur la condition et le devenir de la région méditerranéenne.

Libé
Jeudi 10 Décembre 2020

Lu 492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS