Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La Razon” met à nu les pratiques mafieuses des dirigeants-pantins d’Alger


Rachid Meftah et Ahmadou El Khatab
Mercredi 22 Février 2023

Sans scrupules

Les séparatistes multiplient les détournements aux dépens des séquestrés des camps de la honte

Dans son édition de samedi dernier, le journal espagnol «La Razon» a publié un rapport accablant dans lequel il a rapporté que l’aide des organisations humanitaires et de quelques pays destinée à nourrir les séquestrés des camps de Tindouf en territoire algérien est systématiquement détournée vers les comptes privés des dirigeants de la bande du polisario ou accessoirement vers l’achat d’armes et de munitions dans le cadre de leurs tentatives désespérées de harcèlement aux frontières du Maroc. Le média espagnol indique, en outre, qu’en dépit de la situation désastreuse endurée par les séquestrés desdits camps de la honte, les mercenaires du polisario, ayant « déclaré » la reprise des hostilités armées aux frontières du Royaume du Maroc à la suite de l’opération concluante de libération du passage de Guerguarat menée par les Forces Armées Royales, ont multiplié le volume des détournements de l’aide humanitaire fournie par des organisations bernées par leurs lamentations, un armement somme toute inefficace face à la vigilance des FAR. A cet égard, dans une enquête publiée au début de l’année 2023, Forsatin (Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf) révèle que parmi les dépenses de la bande séparatiste, entretenue par la junte algérienne, durant la période s’étendant de décembre 2019 à janvier 2023, le chapitre relatif à la « défense » tourne autour de 426 milliards de dinars algériens (3,13 milliards de dollars américains), dédiés à l’armement des milices séparatistes… Ces données, dénotant de la cupidité maladive et de la corruption endémique des chefs de la bande du polisario et de l’errance désespérée de leurs milices, ne font qu’exaspérer le marasme et la colère des populations séquestrées à Tindouf si bien que de nombreux groupes de mécontents mènent des opérations armées visant leur affranchissent du joug des chefs mercenaires et de leurs maîtres algériens. Cela aurait obligé d’ailleurs Brahim Ghali à annuler son déplacement à Addis-Abeba pour prendre part au conclave de l’organisation panafricaine (…) 


Lu 1337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p