Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CNDP met en place DATA-TIKA

Trois programmes destinés à la protection des données à caractère personnel




La CNDP met en place DATA-TIKA
La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) a mis en place jeudi des programmes intitulés DATA-TIKA dans le but de protéger le citoyen au sein de l'écosystème numérique.
Ces programmes se déclinent en trois formules, à savoir DATA-TIKA Entreprises, DATA-TIKA Institutions publiques et DATA-TIKA Associations & ONG, destinés aux secteurs privé et public ainsi qu’à la société civile, fait savoir un communiqué de la CNDP.
Les programmes DATA-TIKA permettront à l’adhérent d’alimenter, de façon proactive, les approches terrain de la CNDP, au lieu de se contenter de comprendre les actions à mener pour être en conformité avec la loi 09-08, explique la même source.
Il s’agira d’élaborer, suite à quelques ateliers de travail avec la CNDP, un rapport pour répondre à trois questions, en l’occurrence les leviers nécessaires pour l’émergence d’une économie de la donnée, et la place occupée par les données à caractère personnel ainsi que la manière de valoriser les « actifs data » existants et les mécanismes de protection à envisager pour assurer, à la fois, respect de la vie privée, encouragement de l’innovation et incitation à l’investissement, poursuit-on.
Selon le communiqué, le rapport devra également évoquer la manière de "mettre à jour nos compréhensions et nos acceptations au sujet des frontières entre vie privée et vie publique, entre données à caractère personnel et données à caractère non personnel".
La digitalisation est, depuis plusieurs années, et en particulier depuis la crise du Covid-19, un enjeu stratégique indiscutable, explique la CNDP, notant que la protection des données à caractère personnel constitue, aujourd’hui, la pierre angulaire de toute politique de transformation numérique.  

Samedi 11 Juillet 2020

Lu 1137 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.