Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Instance tunisienne vérité et dignité se prononce sur l’enlèvement de Houcine El Manouzi à Tunis




La famille du disparu Houcine El Manouzi a émis un communiqué dans lequel elle salue les membres  de l’Instance tunisienne Vérité et Dignité pour leur décision historique sur l’enlèvement de Houcine à Tunis. Elle considère cette décision comme une avancée importante dans son combat pour la vérité et l'équité.

Voici,  par ailleurs, le texte intégral du communiqué de ladite famille.
« Le 31 décembre 2019, l’Instance tunisienne Vérité et Dignité a publié le registre national des victimes de violations des droits de l'Homme et des spoliations, qui comprend les noms de 29.949 personnes.
La famille du syndicaliste et militant politique marocain Houcine El Manouzi avait précédemment soumis une demande à la Commission vérité et dignité, lors de la visite de sa présidente, Sihem Ben Sedrine, au Maroc le 5 septembre 2014, en vue d’élucider les circonstances de l'enlèvement de Houcine El Manouzi le 29 octobre 1972 dans la capitale tunisienne, et déterminer les responsabilités des autorités tunisiennes dans l’organisation de l’opération d'enlèvement et de transfert de la victime au Maroc.
Après le début de ses travaux, l’Instance tunisienne a de nouveau auditionné la famille de Houcine et procédé à des investigations, qui ont abouti à la publication récente d'un arrêté sur le cas de Houcine El Manouzi. Pour celle-ci, son dossier relève des cas de violations du droit à la vie, et de disparition forcée, et nécessite une indemnisation de l'Etat tunisien pour les préjudices physiques et moraux.
La famille El Manouzi salue les membres de l’Instance tunisienne Vérité et Dignité pour leur décision historique sur l’enlèvement de Houcine à Tunis. Elle  considère cette décision comme une avancée importante dans son combat pour la vérité et l'équité. Un acquis fondamental qui renforce l’action des défunts parents de Houcine, Hadj Ali El Manouzi et Hajja Khadija Chaou. Pour eux, la quête de la vérité est une noble mission, qui traduit un engagement pour l’avenir de la patrie et des générations futures.
Casablanca le 5 janvier 2020 ».

Mardi 7 Janvier 2020

Lu 1440 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.