Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fake news : Arrestations et investigations en cours




Fake news : Arrestations et investigations en cours
Les opérations menées par les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour lutter contre les "fake news" liées à l'épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19) ont permis l'arrestation d’un individu à Benslimane soupçonné d'être impliqué dans la création d’un faux contenu au sujet de l’évolution de cette pandémie et sa publication sur les réseaux sociaux.
Le mis en cause, âgé de 26 ans, a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, en vue d’élucider les circonstances de ces actes criminels susceptibles de porter gravement atteinte à la sécurité et à la sûreté des citoyens, indique la DGSN dans un communiqué.
A Témara, les recherches et les investigations menées au sujet d’une photo postée sur les réseaux sociaux et accompagnée d’un faux commentaire prétendant la contamination d’un citoyen étranger au Covid-19, ont révélé que cette photo n’a aucun lien avec le nouveau coronavirus, fait savoir la même source, ajoutant que le citoyen étranger en question, qui souffre d’une maladie chronique impactant sa mémoire, s'est égaré loin de chez sa fille qui réside à Rabat, avant que les éléments de la police n’interviennent pour le remettre à sa famille.
Les investigations se poursuivent en vue d’interpeller les personnes impliquées dans cette affaire et d'élucider les motifs réels derrière la publication de cette photo qui vise à affecter le sentiment de sécurité chez les citoyens, conclut le communiqué.
Par ailleurs, les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Fès ont arrêté, mercredi, un individu âgé de 41 ans soupçonné d'implication dans l'enregistrement d'un clip vidéo contenant de fausses allégations concernant un cas présumé du nouveau coronavirus et sa publication sur les réseaux sociaux.
Les services de sûreté nationale avaient interagi de manière rapide et sérieuse avec un clip vidéo montrant une personne gisant au sol sur une avenue de la ville de Fès, accompagné d'un commentaire mensonger alléguant qu'il s'agit d'un cas confirmé de contamination par le nouveau coronavirus, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, soulignant que ses services ont mené une recherche minutieuse en coordination avec les services de santé concernés, laquelle a révélé que la personne en question souffrait d'une crise d'épilepsie et qu'elle avait été transportée à l'hôpital pour y recevoir les soins nécessaires, avant de quitter l'établissement dans des conditions normales.
Les recherches et expertises menées par les services de sûreté ont permis d'identifier l'auteur de ce faux contenu, qui a été arrêté et placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de la publication de ces fausses allégations visant à ébranler la confiance dans les statistiques officielles sur la situation épidémiologique au Maroc, précise la même source.
Par ailleurs, une enquête judiciaire a été ouverte par le service préfectoral de la police judiciaire de la ville d'Agadir pour déterminer l'identité d'un individu ayant partagé un clip vidéo similaire d'une personne souffrant d'une crise d’épilepsie sur la voie publique, accompagné d'un commentaire mensonger alléguant que le concerné est atteint du Covid-19, ajoute la DGSN.
Les recherches et investigations se poursuivent pour déterminer l'identité de l'auteur de ce faux contenu électronique en vue de le soumettre à l'enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.
A Fès, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a arrêté, mercredi à Fès, une femme, âgée de 48 ans, soupçonnée d'avoir publié des contenus mensongers via les systèmes informatiques et refusé d'exécuter des travaux ordonnés par l'autorité publique.
Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que la propriétaire de la chaîne YouTube "Me Naïma" avait publié une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle elle nie l'existence de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19) et incite à ne pas mettre en application les recommandations de prévention et les décisions préventives ordonnées par l'autorité publique pour faire face à la propagation de ce virus.
Suite à ces déclarations mensongères, plusieurs citoyens ont porté des plaintes électroniques devant le parquet compétent et les services de la police judiciaire, ajoute la même source.
La mise en cause a été placée en garde à vue à la disposition de l'enquête judiciaire ordonnée par la parquet général près le tribunal de première instance de Casablanca pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer les réels motifs de la publication de ce contenu numérique, portant atteinte aussi bien à la sécurité sanitaire des citoyens qu'à l'ordre public, conclut le communiqué.

Vendredi 20 Mars 2020

Lu 1342 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif