Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enième revers pour la junte algérienne et ses pantins polisariens

Le projet de résolution sur le Sahara conforte le Maroc dans sa position


Libé
Vendredi 22 Octobre 2021

Enième revers pour la junte algérienne et ses pantins polisariens
«Le projet de résolution sur le Sahara marocain est fort positif». C’est ce qu’a affirmé Moussaoui Ajlaoui, expert associé à Ames-Center dans une déclaration à Libé, en commentant le nouveau projet de résolution concernant le dossier du Sahara marocain qui sera adopté par le Conseil de sécurité le 31 octobre.

Ce projet, selon Moussaoui Ajlaoui, reflète parfaitement la teneur du dernier rapport du Secrétaire général des Nations unies présenté récemment aux membres du Conseil de sécurité.

En effet, ce texte «inflige un cuisant revers à l’Algérie, qui est considérée, malgré ses multiples manœuvres, comme la principale partie dans le conflit du Sahara». A rappeler que le dernier rapport du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, sur le Sahara remis au Conseil de sécurité, souligne «le rôle vital» de l’Algérie dans le processus de règlement de la question du Sahara marocain. Antonio Guterres a, à cet effet, interpellé l’Algérie pour reprendre sa place dans les tables rondes  entamées auparavant, avec la participation du Maroc, de la Mauritanie et du Polisario, comme l’unique cadre dans lequel doit être mené le processus politique onusien.

Le projet de résolution met, en outre, l’accent sur «l'approche de Horst Köhler, l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui considère que le conflit du Sahara est un conflit régional et que la solution ne peut être qu’une solution politique réaliste, juste, et surtout, réalisable », a mis en exergue Moussaoui Ajlaoui, spécialiste des questions africaines.

Ce projet de résolution épingle les miliciens du Polisario. «Cette résolution accuse le Polisario d’être responsable de la violation de l'accord de cessez-le-feu qu'il a conclu avec les Nations unies en 1991, et non, comme le prétendent les séparatistes, avec le Maroc qui n'a jamais signé d'accord de cessez-le-feu avec le Polisario. Ladite résolution exhorte le Polisario à ne pas entraver la liberté de mouvement de la MINURSO », a encore souligné Moussaoui Ajlaoui.

Le texte salue la nomination du nouvel envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara marocain, Staffan de Mistura, qui est tenu, selon ce projet, «de créer une nouvelle dynamique et de demander à toutes les parties de revenir au processus politique et de s'y engager afin de trouver une solution politique sur la base des acquis accumulés depuis 2007.
Cela veut dire clairement que le référendum est enterré une fois pour toutes dans les résolutions du Conseil de sécurité à propos du conflit du Sahara ».

Mais ce qui est plus important dans le projet de résolution préparé par les Etats-Unis, c’est qu’«il confirme une fois de plus que l'administration Biden n'est pas revenue sur la décision de Donald Trump en décembre 2020 dans laquelle l’ancien président des Etats-Unis avait affirmé que la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc est la seule base d’une solution juste et durable pour une paix et une prospérité durables ».

Par ailleurs et concernant les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales" entre Rabat et Moscou, le représentant spécial du président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d'Afrique et vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov et l'ambassadeur du Maroc à Moscou Lotfi Bouchaara ont nié catégoriquement ces informations infondées.

Les deux responsables ont exprimé, lors d’une rencontre tenue jeudi «leur profond étonnement suite aux informations infondées propagées par un certain nombre de médias sur un prétendu refroidissement entre Moscou et Rabat, déclarant que la coopération russo-marocaine multiforme et mutuellement bénéfique se développe de manière dynamique, mettant en avant le rôle actif joué dans ce travail commun par l’ambassadeur de Russie au Maroc, Valerian Shuvaev», a relevé le ministère russe des Affaires étrangères dans son communiqué relayé par la MAP.

Lors de cette rencontre, les deux responsables ont débattu de la tenue prochainement à Moscou de la 8ème réunion de la Commission mixte maroco-russe de coopération économique, scientifique et technique et d'autres échéances bilatérales importantes, ainsi que des préparatifs de la 6ème session ministérielle du Forum de coopération russo-arabe à Marrakech, «y compris la coordination des dates mutuellement acceptables pour sa tenue d’ici la fin de cette année, en tenant compte des contraintes liées à la pandémie de Covid-19», selon la même source.

La partie russe «a réaffirmé sa position inébranlable en faveur d’un déblocage négocié des crises et des conflits basé sur le respect des principes fondamentaux et des normes du droit international, ainsi que des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU», a ajouté le communiqué.

Moussaoui Ajlaoui a mis l’accent sur l’importance des déclarations des responsables russes qui confirment que les relations entre les deux pays sont normales. Ces déclarations sont également importantes, car, selon lui, «elles interviennent après que le vice-ministre russe des Affaires étrangères a reçu une délégation des séparatistes, sous la pression de l'Algérie. Car le régime algérien veut signifier au monde et à Moscou que c’est le Polisario qui est la principale partie du conflit et non pas l’Algérie ».

Mourad Tabet


Lu 908 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS