Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Saad Dine El Otmani : Nécessité de nouer des partenariats à même de contribuer à la relance de l'économie nationale

Adoption du plan d'action et du budget de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations




​Saad Dine El Otmani : Nécessité de nouer des partenariats à même de contribuer à la relance de l'économie nationale
Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a mis l'accent, mercredi à Rabat, sur la nécessité de saisir les opportunités offertes par la pandémie de Covid-19, en nouant des partenariats économiques qui pourraient contribuer à la relance de l'économie nationale et à la création de postes d'emploi. 
Intervenant en ouverture de la troisième réunion du Conseil d'administration de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), il a indiqué que le Royaume dispose d'atouts remarquables, en termes notamment de ressources humaines et de compétences hautement qualifiées, d'infrastructures compétitives et de relations économiques et politiques solides avec les pays africains, outre le succès à l'écho international de projets industriels dans les secteurs automobile et aéronautique, indique un communiqué du Département du chef du gouvernement.
Consacrée à la présentation du bilan de l'Agence au titre de l'année 2019 et à l'examen de son plan d'action et son projet de budget pour l'année 2020, cette réunion devait initialement se tenir en mars dernier, mais a dû être reportée en raison de la pandémie de Covid-19 qui, a-t-il relevé, a mis l'économie mondiale à rude épreuve, tous secteurs confondus, notamment le tourisme, l'industrie et le commerce, et a perturbé les chaînes d'approvisionnement, avec un impact considérable sur les investissements et les échanges commerciaux au niveau international.
Le chef du gouvernement a rappelé en ce sens, poursuit le communiqué, le souci constant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la sûreté et la sécurité des citoyens, ainsi que les Hautes instructions du Souverain "qui ont permis au Royaume de contrôler la situation épidémiologique, ce qui est rassurant aussi bien pour les citoyens que pour les entreprises qui peuvent exercer leurs activités tout en prenant les mesures et précautions nécessaires pour protéger leurs salariés".
Il a également passé en revue les efforts considérables déployés pour limiter les répercussions de cette pandémie, en accordant des aides financières à près de 7 millions de familles et bénéficiaires pour soutenir le pouvoir d'achat et la consommation interne, selon la même source. 
Des mécanismes ont également été adoptés pour soutenir et accompagner les entreprises à travers la préservation de l'investissement public et l'amélioration des délais de performance des établissements publics, ainsi que la facilitation de l'accès aux crédits ou le retardement de leurs délais de paiement, ou encore l'activation du partenariat entre les secteurs public et privé en vue de transformer les activités de certaines entreprises pour la production des moyens de prévention et des fournitures médicales, a noté Saad Dine El Otmani.
Avant la crise sanitaire, a-t-il rappelé, le Maroc occupait la 4ème position au niveau continental en matière d'attraction des investissements étrangers directs, tandis que les exportations marocaines poursuivaient leur dynamisme grâce à la diversité des destinations et des produits, notant que le Royaume se classe 5ème en Afrique derrière des pays qui exportent principalement du pétrole. 
Toutes ces réalisations, a-t-il relevé, sont le fruit du travail inlassable et des efforts assidus de toutes les parties concernées visant à promouvoir l'image du Maroc en tant que destination compétitive caractérisée par un climat favorable aux affaires et une économie ouverte sur les marchés régionaux et mondiaux, avec une grande contribution de l'AMDIE. 
Par ailleurs, les membres du Conseil d'administration ont suivi un exposé du directeur général par intérim de l'Agence sur les activités au cours de l'année 2019, en particulier sa participation à d'importantes manifestations institutionnelles et d'investissement, son accompagnement des entreprises exportatrices, le suivi d'accords d'investissement conclus, ainsi que le plan d'action de l'Agence au titre de 2020.
Au terme des différentes interventions, il a été procédé à l'adoption du plan d'action et du budget de l'Agence pour l'année 2020, ainsi qu'à l'approbation du rapport annuel sur l'état de l'investissement et de l'exportation, conclut le communiqué.
Cette réunion a été marquée par la présence notamment du ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique et de la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, ainsi que des représentants de tous les secteurs ministériels concernés et des organismes et institutions membres du Conseil d'administration.

Vendredi 26 Juin 2020

Lu 619 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.