Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Troisième dose et pass vaccinal : Le gouvernement rétropédale

Pourquoi joue-t-on à multiplier les fronts d’ opposition sans aucune conviction


​Hassan Bentaleb
Dimanche 27 Février 2022

Troisième dose et pass vaccinal : Le gouvernement rétropédale
Le gouvernement fait machine arrière. Il a, en effet, décidé de ne pas mettre en application la procédure de retenue sur les salaires des fonctionnaires et employés des établissements publics qui n'ont pas encore achevé leur schéma vaccinal, a assuré vendredi dernier le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration. Ainsi, les fonctionnaires n’ayant pas de pass vaccinal ne risqueront plus aucune «mesure répressive et illégale», notamment les ponctions sur leur salaire.

Le chef du gouvernement s’est même engagé à annuler toute mesure coercitive prise à l’égard des fonctionnaires n’ayant pas complété leur schéma vaccinal, révèlent des sources de l’UMT.

«La décision du gouvernement trouve son explication, d’abord, dans un contexte de morosité économique et sociale marqué par la cherté de la vie et la grogne sociale. Ceci d’autant plus que la décision de l’Exécutif d’instaurer un pass vaccinal pour les fonctionnaires, les avocats ou les salariés a été sans fondement juridique et va à l’encontre des droits et libertés garantis par la Constitution et les conventions internationales ainsi que le statut de la fonction publique.

A rappeler que l’Ordre des avocats du Maroc a indiqué que les principes de la Constitution stipulés dans ses articles 6 (la loi étant l’expression suprême de la volonté de la nation) et 145 (l’égalité entre les citoyens et l’accès des citoyens aux équipements publics), ou encore ses chapitres 19 (la jouissance des droits et libertés fondamentaux), 24 (la liberté de circulation), et 29 (les libertés de réunion), sont supérieurs à toute décision du gouvernement d’imposer le pass vaccinal obligatoire », a expliqué Mohammed Zaoui, chercheur en sciences politiques. Et de préciser : « Une décision politique n’est jamais un processus purement rationnel où un décideur public évalue les meilleures options possibles et effectue un choix optimal, comme l’ont bien expliqué Jacques de Maillard et Daniel Kübler.

En fait, si le décideur demeure un acteur clé qui fait des choix politiques et engage l’avenir des sociétés, il n’en demeure pas moins que sa rationalité est limitée puisqu’il est incapable d’envisager les différentes alternatives et d’anticiper les effets de ses décisions. Le décideur est plutôt amené à faire avec ce qu’il a, précisent Jacques de Maillard et Daniel Kübler».

Pour notre interlocuteur, le gouvernement a opté, dès le début, pour la manière forte et s’est engagé dans des bras de fer avec les avocats, les salariés, les fonctionnaires et l’ensemble de nos concitoyens. « La pilule du pass vaccinal a été également difficile à digérer pour un bon nombre de Marocains puisque le principe a été le choix de vaccination et que chacun a le droit de disposer de son corps. En effet, la contradiction est énorme entre le choix de vaccination et l’obligation du pass vaccinal », a-t-il constaté. Et de poursuivre : « L’Exécutif a voulu à tout prix les amener à se faire vacciner, pour les personnes non vaccinées, et à compléter leur schéma vaccinal pour celles qui ont reçu une ou deux doses. Pis, le gouvernement a pris cette décision sans concertation avec les parties concernées par ladite décision et sans communiquer en toute transparence ».

A rappeler que le Maroc a imposé le 21 octobre un pass vaccinal anti-Covid dans tous les lieux clos, à savoir les hôtels, restaurants, cafés, commerces, salles de sport et hammams, entre autres. Le pass est également exigé pour accéder aux administrations publiques, semi-publiques et privées, tout comme pour quitter le Royaume ou se déplacer entre les préfectures et les provinces. Si une large majorité de la population approuve la vaccination, le caractère obligatoire du pass vaccinal pour avoir accès aux espaces publics a provoqué des protestations qui se sont traduites par des sit-in et des marches de contestation.

La question est revenue ensuite en force après la publication de circulaires au début du mois de février, par des ministères, notamment celui de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration et celui de la Justice, incitant les fonctionnaires à présenter le pass vaccinal pour accéder à l’administration, sous peine de se voir interdits d'accès et d’être considérés comme absents, avec toutes les conséquences financières qui en découlent.

« Le changement de position du gouvernement par rapport à l’imposition du pass vaccinal est logique dans un contexte de crise qui fait l’objet de luttes de définition entre les différents acteurs qui tentent de lui donner « leur » sens et d’imposer « leurs » solutions, comme le souligne l’auteur du livre ‘’Essence of decision’’. Mais, cela ne remet pas en cause la responsabilité de l’exécutif, en tant qu’acteur à la commande des affaires du pays responsable de gérer, d’anticiper et de prévoir des solutions», a conclu Mohammed Zaoui.

Hassan Bentaleb


Lu 3309 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p