Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion autour du thème “Le défi de l’obésité“ à Casablanca

S’engager pour la santé du citoyen et la croissance du Maroc




Louable initiative que celle de la clinique Achifaa d’Esthétique et la chaîne de télévision marocaine 2M qui, d’un commun accord et d’un partenariat unique, se sont penchées lundi dernier, lors d’une conférence de presse sur le thème “Le défi de l’obésité au Maroc”, sur les plus de 10 millions de Marocains en situation d'obésité ou d'obésité morbide, que le Haut-commissariat au plan (HCP) a recensés.
Considérant l’obésité comme une épidémie grandissante au Maroc et la santé comme étant l’objet et l’objectif de tout développement humain et socioéconomique, les deux partenaires devant un parterre de médecins spécialistes et de responsables de la santé, se sont attelés à mettre l’accent sur l’information et la sensibilisation du citoyen marocain quant à la prévention et au traitement de cette maladie que d’aucuns ignorent encore.
« Maladie chronique, l’obésité est à l'origine de plusieurs pathologies lourdes comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, certains types de cancers, de problèmes articulaires, de difficultés respiratoires, de troubles du sommeil, etc. A cela s'ajoutent les répercussions psychologiques, familiales et sociales sur la personne qui en est atteinte (isolement, dépression, difficulté de déplacement, rejet social...). Côté charge économique du phénomène, l’obésité coûte 24 milliards de dirhams par an au Maroc, soit près de 3% du PIB du pays, affirme dans ce cadre le Dr El Hassane Tazi, chirurgien plastique et esthétique et PDG de la clinique Achifaa.
La chaîne de télévision marocaine 2M s’est d’ailleurs investie entièrement de cette mission et «Le défi de l’obésité», sa nouvelle émission de santé, en est le parfait l’aboutissement. Son concept, consiste à choisir 10 personnes ayant des poids différents, venant de différentes régions du Maroc, et ayant différents niveaux socioéconomique et culturel. Ces personnes vont être prises en charge par le Dr El Hassane Tazi et son équipe médicale et paramédicale.
Diffusée une demi-heure chaque dimanche de fin du mois, l’émission se consacrera à la santé et au bien-être et s’étalera d’octobre 2016 au mois d’août 2017.
Et le Dr El Hassane Tazi chirurgien plastique et esthétique et PDG de la clinique Achifaa d’ajouter à propos: «Conscient de l'impact du critère de proximité dans la réussite de notre mission de sensibilisation sanitaire, nous avons veillé à ce que l’émission soit à 100% marocaine dans le sens où elle va être épaulée par des professionnels de la santé du pays qui proposent des solutions thérapeutiques personnalisées, spécifiquement conçues pour répondre aux besoins et demandes des malades qui souffrent du problème de surpoids.»
Quant à Mme Hanifa Hachlaf, réalisatrice de l’émission, elle explique : «A travers les cas présentés, ce projet vise l’éducation sanitaire de la population marocaine sur l’intérêt de la prévention de l’obésité à tout âge et surtout à souligner la nécessité de traiter cette maladie dont les conséquences touchent différentes facettes de la vie des personnes qui en sont atteintes”.
S’il est vrai, ajoute le Dr El Hassane Tazi que l’intérêt de l’émission «Le défi de l’obésité» est notamment de rendre les Marocains plus responsables sur ce qu'ils mangent ou sur leur dépense d'énergie par l'activité physique, cette initiative est aussi un appel à toutes les instances gouvernementales, à tous les niveaux, d’agir sur l'épidémie de l'obésité comme elles le font pour contrer une éclosion de maladie infectieuse ou pour protéger la population d'une substance toxique dans l'environnement.
« La situation actuelle d'excès de poids dans la population s'est développée pendant plusieurs décennies. Dans le monde, les experts des problèmes liés au poids sont unanimes sur la nécessité d'une implication gouvernementale pour prévenir et traiter adéquatement l'obésité. Car freiner l'augmentation du poids et renverser la tendance ne peut avoir que des bénéfices de santé et économiques considérables à long terme pour l'ensemble de la société marocaine. », a-t-il conclu.  
A noter que, sur les 10 millions de Marocains obèses ou pré-obèses, d’après le rapport du HCP, 63.1% sont des femmes, et que 3,6 millions d’entre eux sont en situation d’obésité morbide. Pire encore et selon le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 14% des enfants marocains souffrent d’obésité. Le Maroc étant classé parmi les premiers pays qui enregistrent une évolution de ce phénomène. L’enjeu est donc de taille et une mobilisation générale devient, de toute évidence, une urgence.

H.T
Jeudi 22 Décembre 2016

Lu 1105 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés