Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabah Madjer condamné à six mois de prison ferme


Libé
Vendredi 10 Juin 2022

Rabah Madjer condamné à six mois de prison ferme
L'ex-attaquant vedette de l'équipe de football d'Algérie et du FC Porto et ancien sélectionneur national, Rabah Madjer, a été condamné jeudi à Alger à six mois de prison ferme pour "fausses déclarations" comptables.

"Tout ce que je peux vous dire, c'est que je n'ai rien à voir avec cette affaire. Ni de près, ni de loin. Je suis innocent", a déclaré Rabah Madjer par téléphone à l'AFP, en ajoutant qu'il ferait appel de sa condamnation via son avocat.

Rabah Madjer, 63 ans, a été condamné par un tribunal d'Alger pour de "fausses déclarations" comptables, de même qu'un co-accusé, présenté sous l'identité de Brahim M. par la presse algérienne.

Début juin, le procureur avait requis 18 mois de prison ferme à l'encontre de l'ancienne star.
D'autres poursuites engagées pour "faux et usage de faux" et "escroquerie" ont été abandonnées.

Les deux co-accusés devront également payer une amende de 500.000 dinars (3.200 euros) à la partie plaignante, l'Agence nationale d'édition et de publicité (ANEP).

Rabah Madjer, qui possédait deux journaux, Al Balagh et Al Balagh Erriadhi, aurait continué à encaisser des chèques de publicité publique de l'Anep un an après la fermeture des deux publications.

L'ancienne star a réfuté ces accusations: "Le 3 novembre 2019, j'ai quitté officiellement le journal Al Balagh avec des documents officiels de chez le notaire qui prouvent que je n'ai rien à voir avec cette histoire", a-t-il dit à l'AFP.

Cette affaire avait éclaté en août 2020 avec des déclarations d'un ancien PDG de l'Anep, qui avait indiqué que cet organisme détenant le monopole de la publicité publique, a fait "l'objet de monopole par des groupes d'influence au pouvoir qui ont fait main basse" sur elle, sous la présidence d'Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en avril 2019 par le Hirak, le mouvement pro-démocratie.

Madjer est connu dans le monde entier pour son but inscrit sur une talonnade lors de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions avec le FC Porto face au Bayern Munich en 1987 (remportée 2-1 par le club portugais). Il a donné son nom à ce geste technique.

Il a également été le sélectionneur des Fennecs, l'équipe nationale d'Algérie, durant huit mois avant d'être limogé fin juin 2018 après une série de mauvais résultats.


Lu 879 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS