Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Salah Tamek met en avant l'approche du Maroc dans la lutte contre l'extrémisme


Le délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, a mis en avant, lors de son passage sur le plateau d’une émission américaine, l'approche multidimensionnelle du Maroc en matière de prévention et de lutte contre l'extrémisme.

Grâce au leadership de SM le Roi Mohammed VI, Commandeur des croyants, le Maroc a déployé d’importants efforts sur différents fronts pour contrer la menace du terrorisme et du radicalisme, a expliqué M. Tamek lors de l’émission d'actualité “Joe Pags Talk Show".
La politique du Royaume en matière de gestion des affaires religieuses est fondée, a-t-il expliqué, sur le fait que SM le Roi Mohammed VI, à la fois Chef de l'Etat et Commandeur des croyants, veille sur la préservation des constantes religieuses et la protection de l'exercice des cultes.

Le délégué général de la DGPAR a rappelé dans ce sens que le référentiel religieux du Maroc est fondé sur la modération, l'ouverture et la tolérance, tout en relevant notamment l'importance de l'organisation de l'émission des fatwas, les attributions du Conseil supérieur des oulémas, l'enseignement religieux et les efforts du Maroc dans la formation et l'encadrement des imams pour prémunir le Royaume contre l'extrémisme violent et l'ostracisme.

Evoquant les programmes de déradicalisation mis en œuvre dans le milieu carcéral pour parer à l'idéologie obscurantiste, M. Tamek a indiqué que "60% des détenus salafistes libérés de prison ne récidivent plus".

Il a en outre mis en relief les efforts déployés pour assurer à la fois un soutien pédagogique et socioéconomique aux détenus pour leur permettre une meilleure réinsertion.
Interrogé sur le cas d'un ex-condamné pour des actes terroristes, exilé en Allemagne, M. Tamek a fait part de son étonnement quant à l’attitude de ce pays sur ce dossier, faisant remarquer que cet individu incite à la violence contre les institutions du Royaume. La position de l’Allemagne sur ce dossier reflète une stratégie globale hostile, a déploré M. Tamek.

Le délégué général de la DGPAR a tenu, lors de cette interview avec le média américain, à saluer de nouveau la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, en relevant qu'en tant que Sahraoui, il ne peut que se féliciter de cette décision historique.

Libé
Jeudi 2 Septembre 2021

Lu 658 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS