Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader : 1.370 détenus libérés à l'issue de procès à distance

2.174 audiences tenues et 33.492 affaires mises au rôle du 27 avril au 12 juin




Mohamed Benabdelkader : 1.370 détenus libérés à l'issue de procès à distance
1.370 détenus ont été libérés à l'issue de procès à distance dans les différents tribunaux du Royaume, du 27 avril au 12 juin, a annoncé, lundi à Rabat, le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader.
Intervenant lors de la séance hebdomadaire à la Chambre des représentants, le ministre a indiqué que ces détenus ont soit bénéficié d'une liberté provisoire, soit ont été déclarés innocents, soit ont vu leur peine réduite.
Sur cette même période, 2.174 audiences ont été tenues et 33.492 affaires mises au rôle, concernant 37.332 détenus, a poursuivi M. Benabdelkader.
En outre, le ministre a mis en exergue les mesures mises en place par son département, en collaboration avec les acteurs concernés lors de la période d’urgence sanitaire, afin de protéger les magistrats, greffiers, fonctionnaires de la justice, usagers et justiciables, précisant que les plaidoiries ont été suspendues dans les différents tribunaux du Royaume, tandis que les services numériques et les échanges électroniques ont été renforcés.
Le ministre a, à cet effet, évoqué les services à distance mis en place pour limiter le déplacement des usagers et des justiciables aux tribunaux et à l'administration centrale, notamment via le portail électronique mahakim.ma.
Par ailleurs, le ministre a révélé des statistiques couvrant la période du 20 mars au 12 juin 2020, indiquant que 51.741 demandes d’obtention du registre du commerce ont été traitées, en plus de 15.644 demandes d’extrait de casier judiciaire et 2.827 demandes de dépôt des listes synthétiques des sociétés commerciales.
Dans ce sens, Mohamed Benabdelkader a souligné que 1.546.213 recherches ont été effectuées sur la plateforme mahakim.ma, 514 avocats ont créé des comptes sur la plateforme d'échange électronique des avocats avec les tribunaux et 1.170 requêtes ont été déposées sur cette plateforme électronique.
Ces mesures ont également concerné l’organisation et la prévention dans les lieux de travail, à travers la distribution de près de 275.000 masques de protection et 15.000 flacons de produit désinfectant, le lancement de plus de 5.000 opérations de stérilisation et de désinfection des tribunaux, l'adoption d’un horaire de travail rotatif entre les fonctionnaires, tout en accordant des facilités aux femmes-fonctionnaires et femmes enceintes.
En outre, les concours ont été reportés, de même que les entretiens oraux de la 44ème promotion des magistrats, alors que le dispositif de procès à distance a été déployé.
Le ministre a conclu que ces mesures "ont eu un rôle positif et efficace dans la protection des fonctionnaires de la justice", mettant en relief le rôle pionnier du ministère de la Justice, au côté de ses partenaires, pour assurer des conditions sanitaires favorables dans les tribunaux et garantir la performance continue des services juridiques aux citoyens, à la lumière de ces circonstances particulières. 

Pèlerinage

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufik, a indiqué, lundi à Rabat, qu'il n'y a pas de nouvelles concernant le pèlerinage cette année, tant que les autorités saoudiennes n'ont pas officiellement communiqué sur la question. 
Lors de la séance plénière hebdomadaire à la Chambre des représentants, il a rappelé que le ministère avait reçu, en mars dernier, une correspondance du ministre saoudien du Hajj, qui demande d’attendre avant de conclure les contrats relatifs aux services d’hébergement, de transport et de subsistance, poursuivant que ces contrats sont généralement conclus plusieurs mois à l'avance.
A ce titre, lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger, tenue le 28 mai dernier à la Chambre des représentants, il avait affirmé que "nous ne disposons d’aucune notification ou communication officielle de la part du ministère saoudien du Hajj concernant ce qui va se passer lors des prochains jours (…), néanmoins nous avons une correspondance du ministre saoudien, depuis le mois de mars, qui demande d’attendre avant de conclure les contrats".

Migrants clandestins 

Au passage frontalier de Dahmar, entre nos provinces sahariennes et la Mauritanie, de vives tensions ont eu lieu entre des migrants clandestins subsahariens, au nombre de 68 et des éléments des forces de l’ordre marocaines, ont rapporté lundi plusieurs sites d'information sénégalais.
 "Des dizaines de Subsahariens dont des Sénégalais sont bloqués à Dahmar", lit-on dans ces sites d'information. De vives tensions ont éclaté entre les forces marocaines et "ces personnes désireuses de rejoindre la Mauritanie", précisent les médias qui ont publié des vidéos de la scène.
Les mêmes sources détaillent que "68 Africains dont 32 Sénégalais sont actuellement coincés à Dahmar" suite au refus des autorités marocaines de les laisser traverser vers la Mauritanie. "Parmi ces Sénégalais se trouvent quatre femmes, dont une est enceinte", précisent les sources qui soulignent qu’"ils souhaitent rentrer dans leur pays".
L'ONG Horizon sans frontières a mis en garde, récemment, les autorités sénégalaises sur le fait que ces personnes ont exprimé, il y a deux jours, "leur intention de forcer le passage au péril de leur vie".  

Mercredi 17 Juin 2020

Lu 417 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Aziz Rabbah testé positif au coronavirus