Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président de la Chambre des représentants plaide pour la promotion de la culture de la paix parmi les générations futures




Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a plaidé pour la promotion de la culture de la paix parmi les générations futures, mardi à Rabat, lors d'une rencontre avec des enfants participant à la 11ème édition du Festival international «Enfants de la paix».
Il est nécessaire d'«inculquer à tous nos enfants le langage et la culture de la paix et de les immuniser contre les fléaux de la guerre, la violence, l'extrémisme, le terrorisme, l’injustice et l'agressivité, notamment en dotant nos systèmes éducatifs des outils adéquats», a souligné Habib El Malki, qui recevait à la Chambre des représentants ces enfants issus de plusieurs pays, notamment arabes, africains et asiatiques.
Il a, dans le même sens, souligné que la consécration de l'esprit pacifique dans le monde nécessite la mise en place de lois internationales et nationales en la matière, l'instauration de la légitimé et de la légalité et le maintien de la paix et la stabilité internationales, en plus de l'instauration de bases économiques et sociales, offrant un cadre de vie décente, les moyens de prospérité, le respect des droits de l'Homme, l'égalité entre les genres, le soutien au choix démocratique et la consolidation de ses institutions. 
Il a aussi mis l’accent sur l'ouverture des voies devant les citoyens pour participer à la chose publique et l'élaboration des décisions et des politiques publiques qui garantissent le droit à l'information et à la circulation libre et rationnelle des données.
«A l'instar de la guerre, la paix nécessite des soldats», a-t-il insisté, saluant l'organisation du Festival international de la paix «Enfants de la paix», qui réunit une centaine d'enfants en provenance d’une trentaine de pays, dans le but de consolider la culture et l'esprit de la paix.
Le coup d'envoi de la 11ème édition du Festival international «Enfants de la paix» a été donné, lundi dernier à Salé, avec la participation d'enfants venus notamment de Palestine, d'Egypte, de Turquie, du Gabon, de Guinée Conakry, du Nigeria, de Cote d'Ivoire, du Mali, du Tadjikistan, du Sénégal et de la Chine.
Placé sous la présidence d'honneur de S.A.R la Princesse Lalla Meryem, ce festival est organisé par l'Association Bouregreg sous le thème «Edition de l’Afrique», pour donner lieu à un moment de cohabitation pacifique dans lequel les différences linguistiques et identitaires cèdent la place à la coexistence, la tolérance, le dialogue, la paix et la sécurité.
Cette édition, dont la Russie est l'invité d'honneur, prévoit, notamment, des spectacles et des soirées artistiques et des chorégraphies.

Libé
Vendredi 28 Juillet 2017

Lu 1033 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés