Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le déficit de liquidité bancaire se creuse à 79,2 MMDH


Libé
Lundi 14 Février 2022

Le déficit de liquidité bancaire s'est creusé de 11,2%, durant la période allant du 03 au 09 février 2022, pour se fixer à -79,2 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire, selon BMCE Capital Global Research (BKGR).

"Le déficit de liquidité bancaire s'est creusé de +11,2% pour se fixer à -79,2 MMDH en moyenne hebdomadaire alors que Bank Al-Maghrib a légèrement baissé ses avances à 7 jours qui passent de 35,8 MMDH à 34 MMDH", indique BKGR dans sa récente note "Fixed income weekly".

En parallèle, les placements du Trésor ont considérablement augmenté de 15,4 MMDH à 21,7 MMDH, fait savoir BKGR, notant que le taux moyen pondéré continue d'être stable à 1,50% tandis que le MONIA ressort à 1,425%, rapporte la MAP.

Durant cette semaine et face à une demande de près de 9,302 MMDH, le Trésor a effectué deux levées sur les lignes 5 ans et 15 ans pour un montant de 1,8 MMDH et 200 millions de dirhams (MDH) respectivement, aux taux limites de 2,1256% et 2,6653%.

Pour ce qui est de la courbe primaire, les taux 5 et 15 ans ont affiché des baisses respectives de 4 points de base (pbs) et 0,3 pbs. La note fait, en outre, savoir que le volume global drainé sur le marché secondaire a diminué de 28% pour se fixer à 12,3 MMDH.

En termes de structure, le flux transactionnel a été polarisé à hauteur de 43% par les maturités à long terme. Pour les taux secondaires, les variations les plus importantes concernent la ligne 20 ans avec une baisse de -8,1 pbs à 2,81% et celle de 15 ans avec une hausse de 5,3 pbs à 2,66%. Sur la prochaine période, BAM devrait réduire son dispositif monétaire avec l’émission de 30,4 MMDH sous forme d’avances à 7 jours, en baisse de 3,6 MMDH comparativement à la semaine précédente, selon la même source.

La hausse des placements du trésor et la baisse de ses besoins annoncés pour le mois de février (8,5 MMDH), laissent présager une détente de la pression sur les finances publiques observée en janvier, estime BKGR, notant qu'en conséquence, un retour à la stabilité de la courbe des taux primaires est attendu dans les jours à venir.


Lu 1181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS