Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc devient officiellement “Partenaire pour la démocratie locale” du Conseil de l'Europe




Le Maroc est devenu, mardi, officiellement le premier pays "Partenaire pour la démocratie locale" du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux (CPLR) du Conseil de l’Europe, assemblée paneuropéenne d’élus territoriaux de 47 Etats membres.
Le protocole d’accord y afférent a été signé en marge de la 36ème session du CPLR, juste après le vote en plénière de la résolution en faveur de l’octroi au Royaume de ce statut qui offre aux pays du voisinage du Conseil de l’Europe un cadre privilégié de dialogue et de contacts institutionnels avec leurs homologues européens.
Le document a été signé, côté marocain, par Mohand Laenser, président de l’Association des régions du Maroc (ARM), et Abdelouahhab El Jabri, gouverneur à la Direction générale des collectivités locales relevant du ministère de l’Intérieur, et côté européen, par Anders Knape, président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux.
Les deux parties se sont félicitées de l’importance de cet événement qui vient renforcer davantage la coopération réussie unissant depuis des années le Maroc et le Conseil de l’Europe, autour des valeurs communes de promotion de la démocratie et de l’Etat de droit, en étendant le champ de ce partenariat au domaine de la démocratie locale.
« C’est un grand plaisir d’être ici pour la signature du protocole d’accord relatif à l’adhésion du Maroc au statut de partenaire pour la démocratie locale », a souligné le président du CPLR, lors de la cérémonie de signature qui s'est déroulée en présence des membres du Congrès, de la délégation marocaine d’élus locaux et régionaux participant à la session et du Consul général du Royaume à Strasbourg, Khalid Afkir.
Cela symbolise, a-t-il dit, « une nouvelle étape dans notre engagement mutuel pour poursuivre et étendre le dialogue et la coopération ».
Anders Knape a saisi cette occasion pour réaffirmer le soutien du Congrès aux avancées du Maroc sur la voie du renforcement de la gouvernance locale et régionale dans le cadre de leur coopération, saluant la présence d’une délégation marocaine représentative de différentes régions du Maroc pour célébrer cet événement.
« La délégation marocaine entière vit avec satisfaction et joie cette nouvelle étape de rapprochement entre les collectivités locales marocaines et le Congrès qui vient s’ajouter à de nombreux liens qui unissent le Maroc au Conseil de l’Europe », a souligné Mohand Laenser, président de l’ARM et de la région de Fès-Meknès, qui conduit la délégation marocaine.
Il a notamment mis en exergue la portée symbolique du fait que le Maroc soit le premier Etat à bénéficier du statut de Partenaire pour la démocratie locale, qui est « à la fois un sujet de fierté pour les collectivités locales marocaines mais aussi un acte d’engagement et de responsabilité à œuvrer davantage à renforcer la démocratie locale que le Royaume du Maroc a choisie comme base de son développement ».
Il a également tenu à remercier à cet égard « tous ceux qui ont contribué à la concrétisation de ce projet, notamment le président et l’ensemble du Congrès, ainsi que les acteurs marocains qui se sont mobilisés depuis plusieurs années "pour nous faire vivre ce moment officiel, élus comme société civile marocaine».
De son côté, le gouverneur Abdelouahab El Jabri a salué l’adoption de la résolution faisant du Maroc le premier pays à bénéficier du statut de partenaire pour la démocratie locale auprès du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe.
Il s’est dit convaincu du niveau élevé de ce partenariat : "C’est le partenariat du développement local, le partenariat de la proximité, le partenariat du voisinage, mais également le partenariat de fraternité entre les peuples d’Europe et du Royaume du Maroc".
«Ce partenariat sera également l’occasion pour nos élus de bénéficier de la riche expérience et de l’expertise du congrès et de partager également toutes les bonnes expériences, de part et d’autre, de la Méditerranée », a-t-il dit en remerciant tous ceux qui ont permis l’aboutissement de ce processus.
Mohand Laenser et Abdelouahab El Jabri devaient s’adresser hier aux membres du Congrès, lors d’un débat qui sera introduit par une présentation du Partenariat Sud-méditerranéen par les porte-parole du Congrès, Piero Fassino, et Constance de Pelichy.

Jeudi 4 Avril 2019

Lu 958 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com