Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Gambie réitère son soutien à l'initiative d'autonomie au conflit du Sahara




La Gambie réitère son soutien à l'initiative d'autonomie au conflit du Sahara
La Gambie a réitéré, mardi devant le Comité des 24 de l'ONU à New York, son soutien ferme à l'initiative marocaine d'autonomie en tant que solution viable au conflit du Sahara.
"Le gouvernement de la Gambie soutient fermement l'Initiative marocaine pour l’autonomie proposée par le Royaume du Maroc, en tant qu'issue viable" au conflit du Sahara, a déclaré l'ambassadeur, représentant permanent de la Gambie à l'ONU, soulignant que cette proposition constitue "une solution réaliste, crédible et de compromis pour mettre fin au conflit du Sahara".
Il a félicité le Maroc pour sa vision et ses efforts continus pour améliorer le niveau de vie de la population du Sahara.
Le diplomate gambien a cité dans ce cadre les projets du nouveau modèle de développement lancé en 2015 qui montrent clairement l’engagement du Maroc en faveur des habitants des provinces du Sud. Ce projet de 8 milliards de dollars contribuera sans aucun doute à créer de l'emploi et à donner aux habitants des provinces du Sud du Royaume les moyens de se développer, a-t-il relevé.
Le représentant de la Gambie a jugé important, à cet égard, que les efforts visant à résoudre le différend autour du Sahara marocain soient renforcés et bénéficient de la coopération de toutes les parties prenantes, pour éviter d'exacerber les menaces sécuritaires existantes dans la région du Sahel.
Face aux défis croissants en matière de sécurité, associés au sous-développement et aux tendances socioéconomiques défavorables telles que les flux migratoires irréguliers, la résolution pacifique de ce différend donnera un nouvel élan à la coopération et contribuera énormément à la stabilité et au développement économique de l'ensemble de la région du Sahel, a-t-il soutenu.
Il a réitéré à cet effet le plein appui de son pays au processus politique en cours mené par les Nations unies et visant à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable du conflit du Sahara.
Il a noté également avec satisfaction les recommandations figurant dans la résolution 2468 du Conseil de sécurité, adoptée le 30 avril 2019, qui préconise une "solution politique réaliste, réalisable et durable, basée sur un compromis".

Jeudi 27 Juin 2019

Lu 743 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com