Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hold-up parfait à Berkane : A qui profite le crime ?

Grand doute sur l’impartialité de l’arbitre Depadoux... du tout avec le Raja




Ph: rajacasablanca-facebook officiel
Ph: rajacasablanca-facebook officiel
Le match ayant opposé, dimanche au stade municipal de Berkane et comptant pour la 4ème journée du groupe A de la Coupe de la Confédération CAF, la RSB au Raja s’est soldé par un nul blanc.
Une confrontation où la vedette a été ravie par le referee camerounais Antoine Max Depadoux qui a fait voir de toutes les couleurs aux Verts. En tout cas, il a réussi, sans aucune gêne, à dérouler un arbitrage maison à l’extrême que le Raja a payé cher.
Fermer les yeux sur trois penalties des plus clairs et sur un but des plus valables, seul un sacré homme en noir culotté peut le faire, ce qui laisse nourrir un grand doute sur l’impartialité de Depadoux, «du tout avec le Raja». D’ailleurs, le coach du club casablancais Patrice Carteron a qualifié son arbitrage de «suspect», au moment où l’attaquant des Verts, Mohcine Iajour, a fait savoir dans une déclaration à la presse que l’arbitre disait aux joueurs berkanis «de ne pas commettre de fautes à l’intérieur de la surface de réparation». Le défenseur Omar Boutayeb n’a pas été en reste, en tonnant que «l’arbitre a fait ce qu’il avait à faire».
Arbitrage scandaleux pour ne pas dire que la RSB a volé le point du match nul. La réaction du comité du Raja n’a pas tardé à suivre, en adressant un communiqué à la FRMF et à la CAF pour obtenir réparation. Rejouer le match, ce n’est pas possible mais la protestation des Verts pourra leur épargner d’éventuelles autres misères et injustices lors des deux dernières sorties.
Bref, un match nul qui n’arrange pas le Raja mais qui ne compromet pas outre mesure ses chances de qualification au prochain tour, même si le club ferme la marche avec 3 points alors que l’équipe de Berkane est leader avec 8 unités au compteur.
Dans l’autre match de ce groupe disputé au stade Marien Ngouabi à Owando, le HUSA a été défait par l’Association sportive d’Otoho d’Oyo du Congo sur la courte marque de 1 à 0, but d’Arci Biassadila Mouanga à la 70ème  minute de jeu.
Il s’agit de la deuxième défaite du Hassania lors de cette phase de poules, troquant ainsi sa place de dauphin contre une troisième (4 pts) au profit de son adversaire du jour (5 pts), ce qui augure d’une suite de compétition crânement disputée.
A ce propos et pour le compte de la 5ème manche prévue dimanche prochain, le Raja accueillera, au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, le HUSA, match qui sera sifflé par un trio d’arbitrage tunisien conduit par Youssef Essrayri, secondé par Yamen Melloulchi et Khalil Hassani.
Quant à la rencontre devant mettre aux prises, à Berkane, la RSB avec l’AS Otoho d’Oyo, la CAF a désigné le Botswanais Joshua Bondo comme juge de centre, assisté par Arsénio Chadreque Marengula du Mozambique et Souru Phatsoane du Lesotho.
Pour ce qui est de la 6ème et ultime journée, programmée le 17 de ce mois, le HUSA recevra la RSB et le Raja se déplacera au Congo pour donner la réplique à Otoho d’Oyo, sachant que les deux premiers du groupe se qualifieront pour les quarts de finale, tour qui se jouera en aller et retour en avril prochain.

Mohamed Bouarab
Mardi 5 Mars 2019

Lu 773 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19