Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Guerre secrète au Sahara occidental» : Histoire et petite histoire d'un conflit




«Guerre secrète au Sahara occidental» : Histoire et petite histoire d'un conflit
C'est un livre-vérité, écrit avec la passion du journaliste, la rigueur de l'analyste et la patience de l'observateur au long cours. Pour la première fois, un ouvrage se propose de raconter -avec talent, ce qui ne gâche rien- l'histoire et la petite histoire des relations enflammées entre le Maroc et l'Algérie, sur fond du conflit du Sahara.
« Guerre secrète au Sahara occidental » paraît la semaine prochaine à Paris, aux éditions Encre d'Orient et son auteur n'est autre que notre confrère Hassan Alaoui, ancien directeur délégué du très officiel « Le Matin du Sahara » et, surtout, observateur averti et avisé des relations algéro-marocaines depuis 35 ans.
Le titre de l'ouvrage, « Guerre secrète au Sahara occidental»,  n'est certainement pas un trompe-l'œil. En journaliste, H. Alaoui a mené l'enquête, fouiné, consulté des milliers de pages d'archives, écouté les témoins de rendez-vous ratés, des revirements historiques, des conversations inédites entre chefs d'Etat, hauts responsables et autres gradés pour raconter et démontrer de manière implacable que le Sahara occidental est le théâtre d'une guerre secrète.
Les intrigues, les coups fourrés, les barbouzeries, les immixtions des services spéciaux, Hassan Alaoui a visiblement amassé une somme incroyable d'informations après plus de 30 ans de couverture de « Maroc-Algérie ». Le journaliste « officiel » a fait tous les voyages de Hassan II, d'Alger à New York et sous le nouveau règne, on le retrouve à Manhasset lors des négociations directes entre le Maroc et le Polisario. Résultat, des révélations qui vont du scoop aux informations croustillantes meublent ce livre document ; des informations qui contribuent à cerner les acteurs de ce dossier. Dressé en filigrane, le portrait de Bouteflika, « le Janus du Sahara Occidental » est à la fois un pur exercice journalistique mais aussi une manière de dire que l'Histoire peut parfois se construire sur des  excès de vacuité et une indicible légèreté de l'être.
Hassan Alaoui était très proche de Moulay Ahmed Alaoui, patron du groupe Maroc soir et ancien ministre, notamment de l'information. Ce haut responsable avait l'oreille de Hassan II et H. Alaoui, par sa proximité avec lui a pu par exemple assister, en témoin privilégié, au « retournement de Edouad Moha » avec qui Moulay Ahmed Alaoui aura conclu un pacte de ralliement. Edouad Moha, alias Mohamed R'guibi, ancien leader du «Mouvement de résistance des hommes bleus», aux revendications indépendandistes.
Roman noir et polar des relations Maroc-Algérie, « Guerre secrète… » est divisé  en trois grandes séquences. L'auteur  remonte jusqu'aux origines de l'antagonisme pour mettre à nu « la véritable nature du pouvoir algérien, une coupole mafieuse » et démontrer, preuves à l'appui que le Polisario est « une opération de politique étrangère algérienne ». La guerre froide est ensuite explorée -nous sommes dans les années 1970- et une lumière crue est jetée sur les logiques opposées d'une époque où le monde était encore manichéen. L'entrée en scène de Kaddhafi est pittoresque, le voyage de Hassan II à Alger épique alors que les guerres froides sont de plus en plus froides. La  dernière séquence de ce livre est enfin consacrée à « la seconde décolonisation de Rio de Oro ». Du sacrifice de Boudiaf au plan d'autonomie au Sahara et la guerre autour des droits de l'Homme en passant par le tournant Van Walsum et les agitateurs professionnels et agents provocateurs, rien n'échappe à l'œil du journaliste Hassan Alaoui, plus que jamais témoin de son temps et que l'on imagine enfermant dans un coffre-fort ses précieuses notes et autres carnets de  grand reporter.
Si H. Alaoui soutient que l'ouvrage est « né au détour d'une conversation avec Jacques Berque », son maître à penser et à qui il « doit beaucoup », « Guerre secrète au Sahara occidental » est une contribution documentée et vivante qui aide à mieux comprendre un conflit et des relations entre deux pays voisins, un conflit et des relations  qui n'en finissent pas de s'enliser dans les sables sahariens. 

Narjis Rerhaye
Vendredi 1 Octobre 2010

Lu 1891 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif