Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand oral du Maroc à Genève sur la politique des services

Réunion d'experts à l'initiative de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement




Une réunion d'experts sur les politiques de services s'est tenue jeudi à Genève, avec la participation du Maroc, à l'initiative de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

La réunion a été l'occasion pour la délégation marocaine de donner une présentation sur le processus d"'Examen de la politique des services (EPS)" dans le Royaume, dans le cadre du projet d’assistance initié à cette fin par la CNUCED et le Programme des Nations unies pour le développement PNUD.

L'EPS s'insère dans le projet régional conjoint de la CNUCED et du PNUD intitulé "Renforcer l'intégration économique arabe pour le développement durable (AEISD)". Conformément à la demande du Maroc, l'EPS porte sur trois secteurs, en l’occurrence les services logistiques fournis dans le transport et la distribution de produits pharmaceutiques, les services de distribution (commerce de gros et de délai) et les services juridiques.

Cet examen devra permettre d’avoir une revue systématique et critique des environnements économique, réglementaire, institutionnel et commercial caractérisant l’économie des services, afin de les aider à améliorer ces cadre-réglementaires et institutionnels et d’identifier les options de politiques commerciales susceptibles de faire progresser les objectifs de développement nationaux, y compris les Objectifs de développement durables (ODD).

Dans la série des examens déjà réalisés par la CNUCED dans plusieurs pays en développement depuis 2010, le Maroc est le 1er pays arabe à entreprendre cet exercice. "Comme beaucoup de pays en développement qui se sont lancés dans la diversification économique, le commerce des services a pris de l’importance dans la stratégie de développement économique du Maroc au cours des deux dernières décennies", a souligné à cette occasion, Abderrahim Ait Slimane, de la Mission du Royaume à Genève, qui intervenait dans le cadre du panel dédié au "rôle de la CNUCED dans la mobilisation des services pour atteindre les ODD".

Il s'est attardé à ce propos sur les efforts consentis au Maroc sur la voie de la concrétisation de ces objectifs. Il a, par ailleurs, relevé que l’objectif ultime de l’examen du secteur des services est de permettre aux décideurs, régulateurs et négociateurs commerciaux de tirer parti des nouveaux débouchés commerciaux et de relever les défis nationaux dans des secteurs de services clés et sensibles.

Cet examen intervient dans une conjoncture cruciale à cause des effets néfastes du Covid-19 sur l’ensemble des économies nationales, a-t-il fait remarquer, notant que les secteurs de services retenus dans l’examen sectoriel notamment les services de distribution y compris pour les produits pharmaceutiques se sont trouvés en première ligne dans les efforts du gouvernement visant à juguler la pandémie et d’approvisionner la population en produits alimentaires de base, les produits d’hygiène et de protection contre l’infection du virus du Covid-19.

Le rapport final de l’examen des politiques des services au Maroc étant en cours de finalisation, sa validation est prévue vers la fin de cette année. L’étude diagnostique des 3 secteurs sélectionnés a porté essentiellement, conformément aux termes de référence définis avec l’accord de l’ensemble des opérateurs nationaux concernés (publics et privés) et à la méthodologie de travail de la CNUCED, sur une analyse quantitative et qualitative de la situation actuelle des secteurs sélectionnés.

Libé
Vendredi 25 Septembre 2020

Lu 386 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.