Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Focus sur le rôle de la société civile dans la préservation de la mémoire historique du Mouvement national et de la résistance


Libé
Samedi 16 Mars 2024

La société civile et ses rôles dans la préservation de la mémoire historique du Mouvement national, de la résistance et de l'Armée de libération et la diffusion des valeurs de patriotisme et de citoyenneté positive auprès des jeunes et des nouvelles générations ont été au centre d’une rencontre organisée, jeudi, à Marrakech, à l’occasion de la Journée nationale de la société civile.

Initiée par la Délégation régionale du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération à Marrakech-Safi, cette rencontre traduit le souci du Haut-Commissariat de renforcer les liens de partenariat et de dialogue permanent avec la société civile dans ses différentes composantes, afin de diffuser et de préserver la mémoire historique du Mouvement national.

Intervenant à cette occasion, le délégué régional du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération à Marrakech-Safi, Lahcen Benyahia, a affirmé que les organisations de la société civile sont devenues des acteurs incontournables dans les différentes initiatives et activités menées par le secteur de la résistance et l'Armée de libération, mettant en exergue la coopération liant le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération et ces organisations afin de diffuser ce legs historique national et le faire connaître aux générations montantes.

Dans la foulée, il a relevé la nécessité de diffuser et transmettre l'histoire nationale aux générations montantes afin de consolider l'esprit de patriotisme dans leurs esprits et de s'inspirer de la voie empruntée par les ancêtres dans le cadre de la défense de la patrie, estimant que l’atteinte de cet objectif passe par la fédération des efforts et la réalisation du principe de convergence entre les différents acteurs dans les domaines scientifique, culturel et social.

Par ailleurs, M. Benyahia a expliqué que le secteur de la résistance a su rassembler autour de lui un grand nombre d'acteurs, notamment les institutions étatiques, les associations de la société civile et le secteur privé, en vue de mettre en œuvre le volet lié à la préservation et à la valorisation de la mémoire historique, notant dans ce cadre l’attention particulière que Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde à la question de la préservation de la mémoire historique du Mouvement national, de la résistance et de l'Armée de libération.

D'autres intervenants ont mis l’accent sur le rôle de la société civile dans la documentation et la préservation de la mémoire historique du Mouvement national, de la résistance et de l'Armée de Libération, appelant à faire connaître cette mémoire aux jeunes et aux générations montantes, à la consolider dans leurs esprits, et à renforcer les rôles culturels et de développement de la société civile.

Dans ce sillage, ils ont indiqué que la célébration de la Journée nationale de la société civile est l'occasion de rappeler la grande contribution de la société civile dans divers domaines, de souligner son rôle dans la diffusion et la consolidation des valeurs du bénévolat et de valoriser ses efforts et initiatives dans la promotion de la démocratie participative, le développement humain durable et la défense de l’intégrité territoriale et les constantes nationales telles que consacrées par la Constitution.

Cette rencontre a été marquée par la présentation de l'expérience de coopération et de coordination entre l'Académie Toubkal des recherches et des études sociales et la Délégation régionale du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération à Marrakech-Safi, dans le cadre de la préservation de la mémoire historique du Mouvement national, ainsi qu'un exposé sous le thème "La mémoire et écriture de l'histoire : Une vision académique et nationale des efforts du Haut-Commissariat pour préserver la mémoire historique de la résistance et de la libération".

Instaurée en 2014, la Journée nationale de la société civile vise à mettre en avant le rôle prépondérant des associations et organisations non-gouvernementales en faveur du développement social et l’importance du bénévolat dans divers domaines.

La célébration de cette Journée nationale se veut également une opportunité pour la société civile de s’attarder sur les efforts déployés par le mouvement associatif marocain et les services qu’il a rendus au pays, et une reconnaissance du rôle majeur des acteurs et organisations de la société civile dans la croissance économique et sociale.


Lu 6 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP











Flux RSS
p