Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Bakkali rejoint le lot des athlètes marocains médaillés aux Mondiaux

Karim Tlemçani : Soufiane a dans les jambes un chrono de moins de 8 minutes




Après avoir échoué au pied du podium aux Jeux olympiques de Rio 2016, Soufiane El Bakkali est parvenu à fouler l’une de ses marches aux Mondiaux d’athlétisme en plein air qui se déroulent actuellement à Londres.
Le jeune champion marocain, âgé à peine de 21 ans, a ouvert le compteur médailles de la délégation marocaine, et ce après avoir remporté l’argent du 3000 steeple. Auteur d’une course intelligente, El Bakkali est resté aux trousses des Kényans Conseslus Kipruto et Ezekiel Kemboi, respectivement champion olympique et tenant du titre. Dans le même groupe, il y avait aussi l’Américain Evan Jager et le Français Mahiedine Mekhissi, l’un des sérieux outsdiers, mais au dernier tour de piste, de grands noms ont lâché prise. Et c’est Kipruto, grâce à sa pointe de sprint, qui a franchi la ligne d’arrivée en premier avec un chrono de 8 mn 14 sec 12, devant, bien entendu, El Bakkali (8 mn 14 sec 49) et Jager (8 mn 15 sec 53).
Soufiane El Bakkali est en droit de se targuer de sa saison 2017 qui n’est pas encore arrivée à son terme. Hormis cette médaille d’argent, il s’était classé deuxième au meeting de Rome et sa meilleure performance reste sa victoire à l’étape de la Ligue de Diamant de Rabat lorsqu’il avait battu Conseslus Kipruto avec à la clé un nouveau record personnel ramené à 8 mn 05 sec 12.
Dans une déclaration  au site de RFI, Soufiane El Bakkali s’est dit «très content de cette deuxième place. Je remercie le public du stade pour ses applaudissements et les gens qui me soutiennent au Maroc. Je remercie aussi mon entraîneur et tous les membres de l’équipe : les physio, les médecins… » Et d’ajouter que « ça faisait longtemps que le Maroc n’avait pas remporté de médaille d’argent. Rendez-vous maintenant aux prochains Championnats du monde, à Doha, et aux Jeux olympiques. »
L’entraîneur de Soufiane El Bakkali, Karim Tlemçani, affiche lui aussi un grand optimisme quant à l’avenir de son protégé. Il a indiqué audit site que  « cela fait huit ans qu’on s’entraîne pour ça. Soufiane a dans les jambes un chrono de moins de 8 minutes [le record du monde est de 7 minutes 53 secondes et 63 centièmes, Ndlr]. Je suis sûr qu’il remportera d’autres médailles à l’avenir. On aimerait que ce soit l’or, évidemment. Mais la deuxième place, à son âge, c’est déjà un exploit, pour moi ».
Soufiane El Bakkali rejoint le groupe des Marocains sacrés dans les Mondiaux pour que la moisson passe désormais à 29 médailles dont 10 en or, 12 en argent et 7 en bronze.  L’athlétisme national en est actuellement à son troisième podium du 3000 m steeple après les deux médailles remportées par Ali Ezzine, (argent) à Edmonton en 2001 et à Séville en 1999 (bronze). Sachant que l’édition andalouse a été la plus prolifique pour l’athlétisme marocain avec pas moins de 5 médailles.
Outre la finale du 3000 m steeple, quatre autres ont été au programme de cette cinquième journée de compétition de ces 16èmes Championnats du monde. Ainsi dans l’épreuve du 400 m, la victoire est revenue au Sud-Africain Wayde van Niekerk (43 sec 98) qui a devancé le Bahamien Steven Gardinier (44 sec 41) et le Qatari Abdalelah Haroun (44 sec 48).
Au 800 m, le Français Pierre-Ambroise Bosse a pris de court tout le monde pour terminer vainqueur de l’or en 1 mn 44 sec 67. Il a devancé le Polonais Adam Kszczot et le Kényan Kipyegon Bett qui ont couvert les deux tours de piste respectivement en 1 mn 44 sec 95 et 1 mn 45 sec 21.  
Au saut de la perche, concours qui a tenu en haleine le nombreux public du stade olympique de Londres, la chance a souri en fin de compte à l’Américain Sam Kendriks qui a franchi une barre dressée à 5,95, prenant le meilleur sur le Polonais Piotr Lisek et le Français Renaud Lavillenie qui se sont arrêtés à   5,89 m.  
Au javelot dames, pas de surprise avec la consécration de la double championne olympique (2008 et 2012) et tenante du titre, la Tchèque Barbora Spotakova (66,76 m) qui a surclassé les Chinoises Lingwei Li (66,25 m) et Huihui Lyu (65,26 m).
Il convient de souligner en dernier lieu que ce soir à partir de 20h25 débuteront les séries du 1500 m avec la participation de trois athlètes marocains, à savoir  Brahim Akachab, Fouad El Kaam et Abdelati Iguider, médaillé de bronze sur cette distance lors de la précédente édition tenue à Pékin en 2015.
Quant aux finales au programme, elles sont au nombre de trois avec l’épreuve technique du triple saut hommes (20h20), le 400 m haies femmes (21h35) et le 200 m messieurs  (21h50).

Mohamed Bouarab
Jeudi 10 Août 2017

Lu 771 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés