Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville d'Agadir a ouvert, jeudi, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent, à l'encontre de deux individus, dont un policier de grade brigadier chef, pour leur implication présumée dans des affaires de possession de drogue, dénonciation d'un crime fictif et humiliation de la police judiciaire.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique, dans un communiqué, que le policier en question avait informé les éléments de la brigade anti-gangs de la préfecture d'Agadir de l'implication d'une femme dans le trafic de drogue à bord de sa voiture, affirmant que l'opération de fouille a permis la saisie dans le coffre de cette voiture d'une infime quantité de chira, soit environ 20 grammes.
Les recherches et investigations menées à cet égard ont révélé que la drogue saisie aurait été déposée dans le coffre de la voiture de cette femme par son ex-conjoint, avec la complicité du policier, pour que les deux hommes dénoncent ensuite un crime fictif, selon la même source.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, alors que la propriétaire de la voiture a été entendue comme victime de ces actes criminels.

Santé

L'hôpital de proximité Moulay Ismaïl de Kasbat Tadla a organisé, récemment, une campagne médico-chirurgicale dans le but de réduire le délai des rendez-vous chirurgicaux.
Cette campagne a été supervisée par un staff médical du service de chirurgie générale du Centre hospitalo-universitaire Ibn Sina de Rabat, qui a été soutenu par des médecins internes et des infirmiers de l'hôpital de proximité de Tadla.
Organisée les 20 et 21 février en collaboration avec la direction régionale de la santé de Béni Mellal-Khénifra, cette opération a bénéficié à 20 patients porteurs de la carte RAMED relevant des communes de Zaouiat Cheikh, d'El Ksiba, de Kasbat Tadla en plus d'un patient de Béni Mellal.
Elle ambitionnait d’améliorer l’offre de santé dans la région, notamment dans son volet relatif à la réduction du délai des rendez-vous chirurgicaux, de manière à améliorer la prise en charge optimale des patients dans les services chirurgicaux, tout en améliorant les interventions pré et post-opératoires et les services hospitaliers fournis aux citoyens.

Samedi 29 Février 2020

Lu 729 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau