Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Début en fanfare d’une saison qui se veut palpitante

Certaines écuries ont clamé haut et fort leurs ambitions d’autres ont préféré faire dans la sobriété et la modestie




Bien des espoirs reposent sur El Haddad dimanche face au FUS.
Bien des espoirs reposent sur El Haddad dimanche face au FUS.
La nouvelle saison footballistique démarre sur les chapeaux de roues avec des affiches pour le moins explosives, à l’instar de ce WAC-FUS, sommet incontestable de l’entame de ce bon vieux championnat, puisqu’engageant les deux derniers champions d’Al Botola 1, d’où une soirée dominicale du tonnerre en perspective en guise de baisser de rideau d’une première journée qui, à travers la copie rendue, devrait nous éclairer sur les ambitions de tout un chacun. Sûr que le public sera présent pour ce gala, à valeur de sortie africaine et pour les poulains à Regragui et les joueurs de Ammouta au regard de leur représentativité continentale toujours courante. Ce qui, à une semaine de leurs confrontations en quart de finale de la Coupe de la CAF et de la Ligue des champions, respectivement contre le SFAX pour le FUS à Rabat et les Sundowns de RSA pour les Rouges, constituera un excellent test de se jauger pour la suite des événements à des fins d’autres lauriers qui, malgré la difficulté de chose, est tout à fait dans leurs crampons. A voir et à revoir donc !    Autre sommet de cette journée, ce RSB-IRT à Oujda et qui plus est, mettra aux prises deux éminences de la stratégie du banc et anciens sélectionneurs de surcroît, Rachid Taoussi et Badou Zaki. Les deux clubs, outsiders patentés de la Botola, briguent cette fois autre chose que des accessits. Une rencontre qui devrait en dire long sur les prétentions de l’un ou de l’autre, car il ne s’agira pas de se rater comme en Coupe à l’aller. Au stade d’Honneur samedi à 16 heures, ce sera une autre paire de manches.
OCK-RCA dimanche n’est nullement à dédaigner non plus. Cette rencontre a toujours constitué un sommet des plus disputés de notre championnat, et ce quelle qu’en soit la situation ou la forme des deux équipes. On ne manquera guère cette fois-ci ni de hargne de vaincre ni de volonté de bien faire. C’est le premier vrai test de Guarido qui n’a que l’embarras du choix de talents pour former un Onze vert des plus compétitifs. Aït Djoudi pourrait transcender sa troupe qui a eu, un retard au démarrage face à l’OM en Coupe mais qui a pu in extremis limiter les dégâts un peu comme son vis-à-vis du jour. CRA-HUSA ou le choc berbéro-berbère de la journée qui pourrait nous en dire long sur les velléités des uns et des autres. Les Rifains drivés par Juan Pedro Benali tenteront de bien commencer leur saison tandis que les Soussis qui, déjà ont fait sensation en Coupe, tenteront de pas briser un élan gagnant.    
Le dauphin sortant, le DHJ en recevant le modeste mais non moins coriace CAK, aura pour mission de confirmer sa saison passée et surtout de montrer à ses fans que le départ de Zakaria Hadraf au RCA est déjà une page de tournée tant l’affectif talentueux d’El Jadida ne manque guère d’allant. Les Zaïanis de Samir Yaïch se déplaceront en terre doukkalie pour ne pas perdre voire même y chercher un petit quelque chose.
Enfin, le MAT recevra l’OCS à Salé. Loin d’être malgré leur élimination prématurée en Coupe une rencontre entre losers, la curiosité de cet évènement résidera dans la réaction du MAT qui, sur ce même terrain, avait subi une humiliation en se faisant sortir par plus petit que soi, l’ASS en l’occurrence. Mais ça, c’était en déplacement et sans Abdelhak Boucheikha. Cette fois-ci, il reçoit. Attention tout de même aux Safiots et à Mohamed Amine Benhachem qui connaît bien le nid de la Colombe.   
Certaines écuries avant même d’avoir commencé, ont clamé haut et fort leur recherche ardente d’une éventuelle réussite et donc des honneurs et lauriers de fin de saison, à l’image bien sûr du Wydad, du Fath, du Raja, des Militaires, des représentants du Détroit, des Soussis du HUSA ou des « Calamentis » de la RSB. D’autres, comme le DHJ, ont plutôt fait dans la sobriété sachant en cela, que la force tranquille qui émane du club est tout à fait proportionnelle à leur caractère tout en modestie. Une vertu essentielle et garante de succès. Enfin, il y a ceux ou celles qui, sans trop convoiter certaines hauteurs au classement, ont pris tout de même le temps de peaufiner leur préparation estivale avec quelques espoirs d’un parcours honnête sans plus. On peut y voir dans ce groupe, le CAK et le CRA qui n’aspirent qu’à quelques places de mieux que la dernière fois, histoire de ne pas revivre les mêmes cauchemars de l’exercice précédent en fin de saison. On n’occultera nullement dans cette catégorie un des SDF de cette entrée en la matière, le MAT qui, avec l’arrivée de Bencheikha, s’est mis à l’image de son Saniat R’mel en chantier. Nos deux promus, le RAC et le RCOZ ou les deux Olympiques, de Khouribga et de Safi plus désireux ce coup-ci d’être dans la mesure de leur statut de clubs structurés, ne sont pas en reste.
Bref, on aura quelques idées sur la chevauchée à venir de nos clubs au soir de cette première journée qui, mine de rien, s’annonce palpitante. Bon spectacle !

Mohamed Jaouad Kanabi
Samedi 9 Septembre 2017

Lu 732 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés