Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clasico espagnol et derby romain au menu

Tour d'Europe des stades


Libé
Vendredi 18 Mars 2022

Un dimanche alléchant attend les fans de football ce week-end, avec le derby romain en Italie à 18h00, suivi du clasico Real Madrid-FC Barcelone à 21h00, choc de Liga particulièrement scruté entre le leader madrilène et un Barça en pleine renaissance.


En Espagne, c'est week-end de clasico! Le Real, leader incontesté de la Liga avec dix points d'avance sur son premier poursuivant, le Séville FC (2e, 56 pts), reçoit dimanche (21h00) un FC Barcelone en pleine opération remontée au classement (3e, 51 pts).


Dimanche, dans un Santiago-Bernabéu encore enthousiasmé par la remontada réussie contre le Paris SG le 9 mars en Ligue des champions (0-1, 3-1), le Real devra toutefois se passer de Ferland Mendy, touché à une jambe, et peut-être de Karim Benzema, incertain après son doublé et sa sortie sur blessure à Majorque lundi.
Cette 29e journée offrira également, samedi à 21h00, un derby madrilène entre le Rayo Vallecano et l'Atlético Madrid, qualifié pour les quarts de C1.


Une autre affiche décisive dans la course à l'Europe opposera dimanche à 18h30 le Séville FC, en quête de victoire après deux nuls consécutifs en Liga, à la Real Sociedad, sixième et toujours dans la course à l'Europe.


En attendant le choc Bayern-Dortmund du week-end du 22 avril, les deux rivaux de la Bundesliga poursuivent leur mano a mano à distance lors de la 27e journée.
Après sa victoire mercredi à Mayence en match en retard, Dortmund n'a plus que 4 points de retard.


Le Bayern tourne au ralenti depuis janvier et reste sur deux matches nuls. Il accueille samedi (18h30) les trublions de l'Union Berlin (8e), petit budget mais gros coeur.
 Le Borussia, laborieux mais vainqueur lors de ses deux dernières sorties, aura un déplacement difficile dimanche (19h30) à Cologne, le 7e, qui vient d'aller gagner (1-0) à Leverkusen, troisième.


Pour la quatrième place, la dernière qualificative pour la Ligue des champions, la bataille est farouche: Leipzig, Fribourg et Hoffenheim sont à égalité de points.
Petit avantage à Fribourg et Hoffenheim, qui se déplacent samedi (15h30) chez les deux derniers Fürth et Hertha Berlin.

Le RB accueille dimanche (15h30) l'Eintracht Francfort. 
Le week-end de football en Angleterre verra se mêler un bout de la 30e journée de Premier League et les quarts de finale de la Coupe d'Angleterre, dans lesquelles sont engagées six équipes de l'élite.
Côté championnat, les deux principales affiches opposent Aston Villa à Arsenal, samedi (13h30), et Tottenham à West Ham dimanche (18h30).


Les Gunners tenteront de consolider leur 4e place avec 51 points, qualificative pour la Ligue des champions la saison prochaine, alors que West Ham, 6e avec 48 points, mais trois matches en plus qu'Arsenal, et Tottenham, 7e avec 48 unités et un match en plus, tenteront de ne pas décrocher.


Côté Cup, pas de grosse affiche, les chocs entre équipes de Premier League mettant aux prises Crystal Palace et Everton (13h30) puis Southampton et Manchester City (17h00) le dimanche.

En revanche, si Chelsea et Liverpool ont tiré des clubs de Championship (D2), ils devront se méfier respectivement de Middlesbrough, tombeur de Manchester United et Tottenham lors des deux derniers tours (samedi à 19h15), et de Nottingham Forest qui a sorti Arsenal et le tenant du titre Leicester (dimanche à 20H00).


Roberto Mancini souhaitait le report de cette journée de Serie A pour avoir quelques jours de plus avec ses internationaux avant les stressants barrages de qualification au Mondial-2022, à partir de la semaine prochaine.


Dans un calendrier très serré, son voeu n'a pas été exaucé et le sélectionneur des Azzurri, qui devait dévoiler sa liste vendredi après-midi, en est réduit à espérer qu'aucun cadre ne se blesse.
Il surveillera notamment où en sont ses grognards de la défense Giorgio Chiellini, rétabli (mollet) mais resté sur le banc lors de la gifle subie par la Juventus contre Villarreal (0-3) mercredi en C1, et Leonardo Bonucci (mollet).




Lu 821 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS