Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après les ONG, c’est au tour des médias italiens de dénoncer le recrutement et l'exploitation des enfants à des fins militaires aux camps de Tindouf


Libé
Vendredi 21 Janvier 2022

Le média italien "Politicamente corretto" a dénoncé, jeudi, le recrutement et l'exploitation des enfants à des fins militaires dans les camps de Tindouf en Algérie, affirmant que c'est “un crime grave contre l'humanité''.

Le site d’information évoque une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrant des enfants de la région de Tindouf, embrigadés et endoctrinés, portant des armes à feu.

Citant l'Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés (AIDL), le média en ligne a souligné qu’il s'agit d'un crime international qui nécessite des poursuites et un suivi internationaux à l'encontre de toutes les personnes impliquées, relevant la condamnation totale de l’ONG du recrutement et de l'exploitation des enfants à des fins militaires dans les camps de Tindouf en Algérie.

Dans le même sens, le site a rappelé la note adressée en 2020 par le rapporteur spécial sur les droits de l’Homme des migrants, Felipe González Morales, la rapporteuse spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Agnès Callamard et le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, à l’Algérie concernant les exécutions extrajudiciaires de deux "réfugiés" sahraouis par les forces de sécurité algériennes dans un site minier au sud de la ville algérienne d'Auinet Balakraa.

Ces violations font partie d’une tendance plus générale de violations systématiques commises par les forces de sécurité algériennes contre les "réfugiés" sahraouis et les mineurs, note le média italien, attirant l’attention sur le calvaire qu’endurent les populations des camps de Tindouf, privées de leurs droits les plus élémentaires et abandonnées dans la vulnérabilité et la précarité.

Citant l'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilale, le portail italien a souligné que "l'Algérie assumera ses responsabilités devant l'histoire et devant la communauté internationale. Elle devra rendre compte de l'enrôlement des enfants dans les camps à Tindouf".



Lu 571 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS