Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Sauvetage et secourisme pour tous : Agadir fin prêt pour le premier championnat d’Afrique




À l’occasion des premières journées africaines de sauvetage et secourisme, organisées par l’Association Handisport et Développement (AHD) et prévu les 30 septembre et 1er octobre prochain, à la Faculté de médecine et de Pharmacie d’Oujda, une conférence de presse a été organisée, samedi, en présence d’ Ahmed Amine El Omri, président de l’AHD, Mohamed Ali Gharbal, président de la Fédération Royale marocaine de plongée (FRMPAS), ainsi que Mohamed Ahmed Saleh Mohamed, président de la Confédération africaine de sauvetage aquatique, l’institution garante du développement des activités sportives et de prévention de la noyade, et dont le siège marocain, a récemment été inauguré au Complexe Prince Moulay Abdellah à Rabat. 
En analysant ce discours, on note qu’il s’est principalement articulé autour de la promotion desdites journées africaines de sauvetage et secourisme, un événement agencé en faveur d’étudiants, enseignants et autres chercheurs marocains et africains, mais également toutes personnes intéressé par la thématique du sauvetage. Des experts nationaux et internationaux en sauvetage et secourisme, des représentants de la société civile ainsi que plusieurs pays africains y seront attendus, dans l’optique d’offrir un contenu de qualité lors de ces journées uniques en leur genre, lesquelles incluront conférences et ateliers pratiques. 
Les institutions représentées lors de ce point presse, ont aussi saisi l’occasion de renforcer leur notoriété naissante. En l’occurrence, la Fédération Royale marocaine de plongée (FRMPAS). Fondée en 2014 et membre de la Fédération internationale de sauvetage, de la Confédération mondiale des activités subaquatiques, mais aussi de la confédération africaine de sauvetage aquatique, cette association sportive, qui a pour objet de développer la connaissance, l’étude et la protection du patrimoine subaquatique, au même titre que la pratique de toutes les activités et sports subaquatiques ont qui plus est, pour vocation, d’enseigner le sauvetage et le secourisme, dont le format sportif existe depuis plus d’un siècle.
Plus communément appelée le sauvetage côtier sportif, cette étonnante discipline, inspirée du sauvetage côtier professionnel, a vu le jour sur les rives du Pacifique en Australie à l’aube du 20ème siècle. Ludique, varié, accessible à tout âge et caractérisé par deux spécialités, les sauvetages en eau plate et côtier, le sauvetage côtier sportif a connu un développement international régulier, en évoluant de l’International Council Of Surf Life Saving (I.C.S.L.S), à la Word Life Saving (W.L.S), en 1971. Deux décades plus tard (1993), la W.L.S et la F.I.S (Fédération internationale de sauvetage aquatique), crééer en 1910, par le Français Raymond Pitet, fusionnent pour donner vie à l’International Life Saving Fédération (I.L.S).   
Au niveau continental et national, il est primordiale de souligner la tenue, à Agadir, du championnat d’Afrique de sauvetage et secourisme, l’avant dernier week-end d’octobre. Une occasion, on l’espère, qui servira au rayonnement de ce sport noble, stimulé par des motivations tout aussi altruistes que bienveillantes. 

Chaabi Chady
Lundi 25 Septembre 2017

Lu 638 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés