Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L'ENSA-Marrakech représente le Maroc en finale du concours international de programmation




​L'ENSA-Marrakech représente le Maroc en finale  du concours international de programmation
Une équipe de l'Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA), relevant de l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, s'est qualifiée pour la finale du concours international "ACM-ICPC 2015" (ACM Association for computing machinery), a-t-on appris auprès de la présidence de l'Université.
L'équipe finaliste, coachée par Nabil El Marzouqi, enseignant-chercheur à l'ENSA Marrakech, comprend trois élèves-ingénieurs de la filière génie informatique, en l'occurrence El Fakir Yhya, Folorunso Olayinka Suday et Squil Yassir.
Après avoir remporté la compétition internationale au concours national ACM-MCPC 2014 (ACM Moroccan collegiate programming contest), l'équipe a ensuite gagné sa qualification lors de la demi-finale ACM-ACPC 2014 (ACM Arab collegiate programming contest) qui s'est déroulée à Sharm El Sheikh (Egypte) avec la participation de 73 équipes représentant plusieurs pays. 
La compétition finale ACM ICPC 2015 regroupera les finalistes de 45 régions qui sont réparties sur six grandes zones: Afrique et Moyen-Orient, Asie, Europe, Amérique latine, Amérique du Nord et Pacifique Sud. La région Afrique et Moyen-Orient sera représentée à ce concours international par l'Egypte, la Syrie et le Maroc.
La compétition est organisée chaque année par l'ACM, basée à New-York, et la compagnie IBM, partenaire officiel de ce championnat. Elle a pour objectif de développer et soutenir la recherche scientifique et l'innovation dans le domaine de l'informatique.
L'équipe ENSA Marrakech fera face à des équipes réputées comme celles de l'Université de St. Petersburg de Russie (vainqueur des éditions 2014, 2013 et 2012), de l'Université de Zhejiang en Chine (vainqueur de l'édition 2011) et de l'Université Jiaotong de Shanghai du même pays (vainqueur de l'édition 2010).
Lors de cette compétition, chaque équipe, formée de trois personnes, ne peut utiliser qu'un seul ordinateur pour résoudre en cinq heures une dizaine de problèmes de nature algorithmique.

Mardi 25 Novembre 2014

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés