Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Gabon et Cameroun neutralisés : Une égalité parfaite pour commencer




Le Gabon et le Cameroun ont raté leurs débuts dans la CAN-2017 en se faisant rejoindre par la Guinée-Bissau (1-1) et le Burkina Faso (1-1) lors du jour d'ouverture du tournoi gabonais, d'où une égalité parfaite dans le groupe A.
Il fallait croire que le chiffre 1 était à l'honneur pour cette première journée de matches, avec un but marqué et un but encaissé pour chaque équipe, si bien que le statu quo absolu prévaut à l'issue des deux premiers matches disputés à Libreville.
La désillusion la plus grande fut surtout pour les hôtes gabonais, qui ont encaissé l'égalisation du méconnu Marinho Soares de la tête dans le temps additionnel (90e+1). Les Bissau-Guinéens pouvaient exulter, pour la première participation de leur histoire à une phase finale de CAN.
Le capitaine des Panthères locales, Pierre-Emerick Aubameyang, un des meilleurs buteurs d'Europe avec Dortmund, avait pourtant répondu présent en ouvrant la marque d'un tacle reprenant un centre-tir de Bouanga (50e).
Le scénario fut un peu similaire lors du second match: le capitaine camerounais Benjamin Moukandjo, attaquant qui évolue à Lorient, déflorait le score sur coup franc (35e), puis Issoufou Dayo lui répondait de la tête à l'issue d'un cafouillage (75e).
La journée fut marquée par la participation du rappeur franco-sénégalais Booba à la cérémonie d'ouverture, mais aussi par un petit couac: les hymnes du Cameroun et du Burkina Faso n'ont pas été diffusés, et les joueurs ont donc dû les chanter a cappella.
Un couac dû à "un incident technique dû à une défaillance du système de sonorisation", selon la CAF, qui a présenté ses "excuses" dans un communiqué.

​Ali Bongo et Booba donnent le coup d'envoi de la CAN

Le président du Gabon Ali Bongo a officiellement donné le coup d'envoi de la 31e Coupe d'Afrique des nations 2017 de football (CAN-2017), samedi lors d'une cérémonie animée par le rappeur Booba au stade de l'Amitié de Libreville, la capitale du pays hôte.
"Je déclare ouverte la Coupe d'Afrique des nations 2017", a lancé selon la formule rituelle le président du Gabon Ali Bongo Ondimba avant d'aller saluer les deux équipes du match d'ouverture, le Gabon et la Guinée-Bissau.
M. Bongo était accompagné de Jose Mario Vaz, son homologue de Guinée-Bissau, et d'Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF) qui a annoncé vendredi qu'il briguerait un huitième mandat.
Le rappeur franco-sénégalais Booba et des artistes africains comme le Nigérian Davido ont animé la cérémonie d'ouverture dans un stade de 40.000 places qui s'est rempli peu à peu, sous une température de 27 degrés et par un temps ensoleillé

Lundi 16 Janvier 2017

Lu 554 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs