Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​En l’absence de réalisations communales, l’INDH adopte 65 projets à Khouribga




​En l’absence de réalisations communales, l’INDH adopte 65 projets à Khouribga
Au regard d’une ville qui a du mal à retrouver ses couleurs du fait d’une gestion communale mitigée avec l’absence d’une vision claire, Khouribga donne l’image d’une cité qui, à cause de plusieurs maux et faute d’implication des acteurs locaux, est en train de sombrer dans l’oubli.
Face à cette inertie, la seule consolation reste cependant, les actions contenues dans les programmes de l’INDH visant l’amélioration des conditions de vie de la population par le développement des infrastructures sociales et la création de petits projets générateurs de revenus au  profit notamment des citoyens en situation précaire.
Des projets en effet, ont été validés lors d’une réunion tenue jeudi 4 décembre 2014, par le Comité provincial pour le développement humain (C P D H), sous la présidence du gouverneur de la province. Soixante-cinq projets INDH relevant du programme de l’exclusion sociale  pour l’année en cours, ont été approuvés au profit de 77.169 bénéficiaires, pour un montant global de 1.899.950 DH dont 1.226.000 DH contribution de l’INDH et 673.920 DH de la part des partenaires. Des projets qui, pour Khouribga, concernent notamment les axes des AGR (activités génératrices de revenu) et le soutien à l’accès aux infrastructures et services de base et l’animation socio-économique et sportive, pour un montant de 880.000 DH dont 466.000 DH comme participation de l’INDH et 414.000 DH  subventionnés par des partenaires.
Pour la ville de Bejaâd, on relève neuf projets qui concernent aussi, les AGR et l’animation socioéconomique pour un montant de 1.019.950 DH dont 760.000 DH de l’INDH. En l’absence de projets structurants du conseil municipal qui patauge dans des luttes intestines aux dépens de l’intérêt général, gageons que ces projets de l’INDH viennent tout de même consoler une frange de la population, pour viser l’amélioration de sa condition de vie par le développement des infrastructures sociales et l’incitation à la création de petits projets générateurs de revenus. 

Farid Barigo
Mercredi 10 Décembre 2014

Lu 376 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés