Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Célébration de la Fête de la jeunesse : Les jeunes au cœur de la vision Royale


La Fête de la jeunesse, célébrée ce vendredi par le peuple marocain, offre l’occasion de mettre en avant l’engagement des jeunes en tant que force active au sein de la société et rappeler le rôle qui leur incombe dans le développement du pays et l’édification d’un lendemain meilleur.
Cet évènement, qui marque cette année le 57ème anniversaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est également une opportunité pour cette jeunesse de renouveler son attachement aux idéaux et valeurs qui unissent le peuple marocain, incarnant ainsi l’espoir de toute une nation dans sa marche irréversible vers le progrès, la prospérité, le développement inclusif et durable et la stabilité socioéconomique.
Célébrée le 21 août de chaque année, la Fête de la jeunesse se veut, par ailleurs, un événement national qui jette la lumière sur les acquis indéniables en faveur de la valorisation et l’épanouissement de cette frange de la population sous la conduite éclairée de SM le Roi qui n’a cessé, depuis son accession au Trône de ses glorieux ancêtres, de placer les préoccupations de la jeunesse au coeur de la dynamique du renouveau du pays et de la promotion des différents secteurs.
Cet engagement Royal a garanti les conditions les plus favorables pour une insertion réussie de la jeunesse dans les différents circuits de la vie économique et sociale et pour une parfaite intégration dans les différents domaines, culturel, scientifique, spirituel, sportif et artistique.
A cet effet, le secteur de la formation professionnelle s’est doté d’une  feuille de route prometteuse de nature à lui permettre de continuer à jouer pleinement son rôle en tant que levier essentiel pour le développement social. Présentée en avril de l'année dernière et relative au projet de création des “Cités des métiers et des compétences”, elle vise notamment à valoriser les acquis du secteur de la formation professionnelle, à mettre à niveau l’offre du secteur et à restructurer les filières en fonction de leur pertinence sur le marché de l’emploi. 
Le Souverain a, ainsi, consacré une place de choix à une politique de proximité et de développement humain dédiée à la jeunesse marocaine, à travers des formations qualifiantes lui permettant de contribuer, pleinement et de manière efficiente, aux activités productives et au développement de la société.
Par ailleurs, SM le Roi a veillé tout au long de son règne à l’instauration de centres socio-éducatifs, de complexes socio-sportifs de proximité, d’espaces de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives, d’espaces dédiés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, outre la promotion des activités génératrices de revenus, des structures et d’initiatives qui consacrent l’approche clairvoyante du Souverain.
Ces différents chantiers de développement humain, qui témoignent du souci permanent de S.M le Roi Mohammed VI de demeurer à l’écoute des préoccupations spécifiques et légitimes des jeunes, reflète également une détermination constante d’assurer un accès égal et équitable aux différents services offerts par le pays, notamment un enseignement et des soins de santé de qualité.
Conscient de la place de la jeunesse en tant que pilier fondamental du développement du pays, le Souverain n’a ménagé aucun effort en faveur de l’encadrement des jeunes Marocains de manière à promouvoir leur créativité, valoriser leurs potentialités et affûter leurs talents, pour qu’ils puissent profiter pleinement de leurs droits et remplir parfaitement les obligations de citoyenneté qui sont les leurs, dans un climat de dignité et d’égalité des chances.
La sollicitude Royale constante envers les jeunes s’est traduite également par la place privilégiée qui leur a été consacrée dans la Constitution de 2011, laquelle appelle les pouvoirs publics à prendre toutes les mesures visant à élargir et à généraliser la participation de la jeunesse au développement durable et inclusif du Royaume.
Autre mesure phare du règne de SM le Roi en faveur de la jeunesse, l’abaissement de l’âge du vote de 20 à 18 ans, eu égard au rôle prépondérant des jeunes dans le façonnement de l’avenir politique, social et économique du Royaume.
Les jeunes Marocains établis à l’étranger ne sont pas en reste. SM le Roi n’a eu de cesse d’insister sur le rôle significatif joué par cette frange de la société, animée par l’ambition de contribuer pleinement au développement de sa mère-patrie.
Cette volonté Royale clairvoyante envers la jeunesse requiert en parallèle la mobilisation de tous les intervenants, notamment les élus, les autorités locales, la société civile et les instances partisanes qui sont appelés, plus que jamais, à redoubler d’efforts en vue de consolider le processus de réformes et d’aller de l’avant dans la consécration des choix démocratiques tout en encourageant les jeunes à participer à la gestion de la chose publique.

​Un anniversaire qui met en avant la Haute sollicitude de S.M le Roi envers la vraie richesse du pays

La Fête de la Jeunesse, célébrée ce vendredi par le peuple marocain, est un événement phare qui offre l'occasion de mettre en avant la Haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI n'a eu de cesse d’entourer, depuis son accession au Trône de ses glorieux ancêtres, cette frange de la société considérée par le Souverain comme la vraie "richesse du pays". 
La célébration de l'anniversaire du Souverain permet ainsi de souligner la vision Royale en faveur de la promotion des conditions des jeunes, placés au cœur du processus de développement. 
Cet intérêt Royal porté à la jeunesse s’est traduit à travers les différents projets et initiatives lancés par S.M le Roi visant à assurer l'épanouissement de cette frange de la société, mais également dans les différents discours Royaux qui insistent sur le rôle des jeunes dans l’édification du Maroc moderne. 
 En effet, comme l’a souligné S.M le Roi Mohammed VI dans son discours à l’ouverture de la première session de la 2ème année législative de la 10ème législature, "la jeunesse s’affirme désormais comme un nouvel acteur clé, et exerce une influence significative sur la scène nationale". 
Le Souverain avait aussi affirmé dans un discours à la nation à l’occasion du 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple que "la jeunesse représente notre véritable richesse; loin d’être un frein au développement, elle en constitue le moteur", appelant à donner à tout jeune marocain "espoir et confiance en son avenir". 
  La Haute sollicitude Royale envers les jeunes s’est traduite aussi par l’appel de S.M le Roi Mohammed VI à la nécessité de placer les questions de la jeunesse au cœur du nouveau modèle de développement et à l’élaboration d’une stratégie intégrée dédiée aux jeunes, qui permettrait de définir les moyens de promouvoir efficacement leur condition. 
  Cet engagement Royal en faveur de la jeunesse s’est concrétisé par une forte dynamique visant la mise en place d’infrastructures destinées à assurer aux jeunes formation et qualification, telles que les centres de formation, de qualification et d’insertion, les institutions socio-éducatives, les complexes socio-sportifs de proximité, en plus d'activités génératrices de revenus. 
L’une des actions reflétant cet intérêt Royal en faveur de la jeunesse est le "Programme intégré d’appui et de financement des entreprises" qui comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés qui entravent l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises. 
La mise en place de ce programme est intervenue suite aux Hautes orientations Royales contenues dans le discours Royal à l'occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne de l’année 2019 concernant la facilitation de l’accès des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets au financement. 
Dans le domaine de l’éducation et de la formation, l’année 2020 a été marquée par le lancement du programme des Cités des métiers et des compétences (CMC), qui nécessite un budget de 3,6 milliards de dirhams et prévoit la réalisation de 12 CMC au niveau des différentes régions du Royaume, qui seront des plateformes de formation professionnelle multisectorielles et accueilleront, chaque année, 34.000 stagiaires en formation. 
Pensé pour réunir toutes les conditions nécessaires à une formation professionnelle de qualité et répondant aux besoins réels du marché de l’emploi, le concept des CMC repose sur trois piliers fondamentaux: une offre de formation actualisée, des espaces pédagogiques modernes et un capital humain valorisé.
Ces trois piliers sont supportés par le socle de la nouvelle gouvernance définie pour les CMC permettant un rapprochement effectif entre l’OFPPT, l’entreprise et la région et conférant à la Cité l’agilité et la souplesse de gestion nécessaires pour s’adapter – dans la durée – aux besoins d’un marché en perpétuelle évolution. 
Force motrice du pays par excellence, la jeunesse, grâce à la vision audacieuse de S.M le Roi, incarne désormais l'espoir de toute une Nation dans sa marche irréversible vers le progrès, la prospérité, le développement inclusif et durable et la stabilité socioéconomique.

Vendredi 21 Août 2020

Lu 1322 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS