Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une campagne céréalière 2020-2021 plus que satisfaisante


L’ année dernière, les cieux ont été généreux, avec une pluviométrie à la répartition favorable. Résultat, la production céréalière a dépassé toutes les attentes. Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, une hausse de 221% a été constatée par rapport à la campagne précédente. Pour preuve, la production définitive des trois céréales principales au titre de la campagne 2020-2021 est estimée à près de 103,2 millions de quintaux (Mqx) contre 32,1 Mqx en 2019- 2020 Cette production, décrite comme “très bonne" par ledit ministère, on l’a doit à la culture d’une superficie emblavée en céréales principales de 4,35 millions d'hectares. Quasiment la même que l’année précédente (+0,3%). Pour le ministère de l’Agriculture, cette très bonne récolte céréalière annonce des perspectives financières non négligeables. “Les estimations initiales de croissance de l'ensemble du secteur agricole avec toutes ses filières, devront se confirmer avec une valeur ajoutée agricole prévisionnelle de 130 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'année 2021, soit une croissance de plus de 18%, ce qui démontre une plus forte résilience du secteur agricole”, a indiqué le ministère de tutelle par le biais d’un communiqué. Plus en détail, la production céréalière se répartit entre le blé tendre (50,6 Mqx), le blé dur (24,8 Mqx) et l'orge (27,8 Mqx), avec un rendement moyen à 23,7 qx/Ha. Autrement dit, une hausse de 320% par rapport à la campagne précédente. Comme nous vous l’expliquions ci-dessus, la campagne agricole 2020-2021 a été alimentée par une bonne répartition temporelle de la pluviométrie et “une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplissage)” ajoute le communiqué du ministère. Plus encore, dans certaines régions, les rendements obtenus ont dépassé les prévisions initiales, notamment au Nord d'Oum Errabia. Comparée à ses devancières, la campagne agricole en question est historiquement la deuxième meilleure campagne après celle de 2014-2015. Pour le département ministériel agricole, plusieurs raisons expliquent ce résultat dont “des progrès techniques réalisés dans la culture des céréales, grâce notamment à la diffusion du progrès génétique, résultat de l'utilisation des semences certifiées, de la mécanisation des opérations culturales et de l'introduction de nouvelles technologies de production et de conservation des sols comme le semis direct”.

C.E
Mardi 27 Juillet 2021

Lu 279 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS