Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tir de sommation





Un inspecteur de police de la brigade anti-gangs relevant de la préfecture de police de Casablanca a été contraint, jeudi, d'utiliser son arme de service pour neutraliser deux repris de justice qui ont agressé trois policiers et menacé la sécurité des habitants du quartier "Attacharouk" situé dans la zone de Bernoussi.

Le principal suspect a opposé une résistance violente au moyen d'un objet contondant et d'une bonbonne de gaz, tandis que son complice jetait des bouteilles en verre pour cibler les policiers, relève le communiqué, ajoutant que trois fonctionnaires de police ont été blessés au niveau de la tête, l'épaule et l'avant-bras. Face à cette situation, un élément de la brigade anti-gangs a été contraint de tirer une balle de sommation pour repousser l'attaque et appréhender les deux mis en cause, précise la même source.

Les trois policiers blessés ont été transférés à l'hôpital pour recevoir lessoins nécessaires, alors que les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut la DGSN.

Libé
Vendredi 22 Janvier 2021

Lu 836 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.